Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

[Vidéo] Espions, Hollywood et néocons font équipe pour créer une nouvelle entreprise de propagande de guerre (Medium.com)

par Caitlin Johnstone 22 Septembre 2017, 18:35 Morgan Freeman Hollywood Néocons Propagande de guerre USA

Espions, Hollywood et néocons font équipe pour créer une nouvelle entreprise de propagande de guerre
Article originel : Spies, Hollywood And Neocons Team Up To Create New War Propaganda Firm
Par Caitlin Johnstone
Medium.com

 

Traduction SLT

(c) AP

(c) AP

"Nous avons été attaqués. Nous sommes en guerre."

 Ainsi commence une vidéo publiée aujourd'hui par The Committee to Investigate Russia, une organisation fondée par le réalisateur de When Harry Met Sally, Rob Reiner, et le rédacteur en chef néoconservateur de The Atlantic, David Frum. La vidéo, qui met en vedette Morgan Freeman et regorge d'images patriotiques de drapeaux étatsuniens, de soldats et de pygargues à tête blanche, se poursuit ainsi :

    Imaginez ce scénario: un ancien espion du KGB, en colère contre l'effondrement de sa patrie, prépare un plan de vengeance. Profitant du chaos, il gravit les échelons d'une Russie post-soviétique et devient président. Il établit un régime autoritaire, puis il vise son ennemi juré : les États-Unis. Et comme le véritable espion du KGB qu'il est, il utilise secrètement la cyberguerre pour attaquer les démocraties du monde entier. Utilisant les médias sociaux pour diffuser de la propagande et de fausses informations, il persuade les gens dans les sociétés démocratiques de se méfier de leurs médias, de leurs processus politiques et même de leurs voisins. Et il gagne.

    Vladimir Poutine est cet espion, et ce n'est pas un scénario de film.

    Il faut que notre président nous parle directement et nous dise la vérité. Nous avons besoin qu'il s'assoit derrière le bureau ovale et dise : " Mes compatriotes Etatsuniens. Lors des dernières élections, nous avons été attaqués par le gouvernement russe. J'ai demandé au Congrès et à notre communauté du renseignement d'utiliser toutes les ressources disponibles pour mener une enquête approfondie afin de déterminer exactement comment cela s'est produit."

    Le monde libre compte sur nous pour le leadership. Depuis 241 ans, notre démocratie est un exemple éclatant de ce à quoi nous pouvons tous aspirer. Et nous le devons aux braves gens qui se sont battus et qui sont morts pour protéger cette grande nation et sauver la démocratie. Et nous devons à nos générations futures de poursuivre le combat.

 Wow. Il se passe beaucoup de choses là.

Premièrement, le récit de l'establishment selon lequel la Russie a utilisé la cyberguerre pour permettre l'élection de Donald Trump n'est toujours pas étayé et criblé de failles flagrantes que la communauté étatsunienne du renseignement n' a pas encore abordée ; il n'existe actuellement aucune preuve publique que le gouvernement russe ait fait ce que Morgan Freeman nous a dit qu'il avait fait, encore moins que Donald Trump y ait été impliqué. Le récit du piratage informatique russe devient de plus en plus flou, avec l'affirmation que WikiLeaks est un mandataire du Kremlin qui est aujourd'hui encore très affaibli par une nouvelle fuite sur les activités de surveillance russes, qui vient elle-même à la suite d'un grand nombre de fuites critiques liées à la Russie que l'organisation de transparence avait déjà publiées.

 Les loyalistes de l'establishment croient seulement que le gouvernement russe a piraté le parti démocrate et donné ses courriels à WikiLeaks parce que les experts, les politiciens et les célébrités ont dit que cela s'est produit sur un ton autoritaire et non pas parce qu'il y a des preuves publiquement disponibles pour cela. Dans un monde d'invasion post-Iraq, c'est tout simplement inacceptable.

    Que dire de plus?

    @mtracey

David Frum, auteur du fameux discours du président George W. Bush sur l'axe du mal, est un néoconservateur notoire qui milite pour la guerre à chaque occasion depuis près de deux décennies. C'est un psychopathe impardonnable assoiffé de sang, et tout ce qu'il touche devient contaminé.

Outre Reiner - un virulent théoricien de la conspiration #Resistance Clintoniste et Russiagatophile - le conseil consultatif de Frum pour son nouveau Comité pour commencer la Troisième Guerre mondiale comprend Max Boot, signataire du PNAC (Plan for a New American Century), qui n' a cessé de pousser à une agression militaire étatsunienne accrue tout au long de sa carrière, et qui a une fois clairement appelé les Etats-Unis à "embrasser sans ambiguïté son rôle impérial".

Il y a aussi l'ancien directeur du renseignement national, James Clapper, qui a à plusieurs reprises exprimé des opinions ouvertement racistes sur les prédispositions génétiques malfaisantes de toute la population russe. Cette poignée d'analystes triés sur le volet de cet eugéniste fanatique était à l'origine des conclusions tirées dans les déclarations officielles de la communauté du renseignement concernant l'ingérence présumée de la Russie dans les élections, ce qui constituait à la fois (A) le fondement du faux récit selon lequel il existe un consensus unanime au sein de la communauté du renseignement sur le piratage russe et (B) le fondement de toute la théorie du complot russe.

Norman Ornstein, du groupe de réflexion néoconservateur de l'American Enterprise Institute, et Charlie Sykes, un expert conservateur Charlie Sykes anti-Trump, qui, en riant, n' a fait qu'utiliser le terme "d'étranges compagnons de chambrée" en référence à l'idée que les démocrates néoconservateurs travaillent avec les républicains néoconservateurs pour faire avancer leur objectif commun d'une guerre sans fin.

 

    D'étranges compagnons de chambrée, en effet....... Rob Reiner, David Frum
Aide à la mise sur pied d'un comité d'enquête sur la Russie | Variétés https://t.co/I0Qv764IGn

    @SykesCharlie - @SykesCharlie

 

Aussi troublant que ce soit de voir l'acteur qui a joué Dieu dirigeant un psy-op effronté sur le peuple étatsunien, c'est déjà un fait bien documenté que la CIA, la NSA et le Pentagone ont influencé Hollywood pendant des décennies. Ils sont plus flagrants à propos de cette collaboration maintenant.

 

Comme le dit Noam Chomsky:

    Le contrôle de la pensée est plus important pour les gouvernements libres et populaires que pour les États despotiques et militaires. La logique est simple : un État despotique peut contrôler ses ennemis nationaux par la force, mais comme l'État perd cette arme, d'autres dispositifs sont nécessaires pour empêcher les masses ignorantes de s'ingérer dans les affaires publiques, qui ne relèvent pas de leurs affaires... le public doit être un consommateur d'idéologies ainsi que de produits, observateur mais pas participant."

 

 Ne les laissez pas contrôler vôtre esprit. Combattez la machine de propagande, perturbez leurs agendas et réveillez les autres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page