Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RDC : Et revoilà Laurent Nkunda ! (Afrikarabia)

par Christophe Rigaud 26 Octobre 2013, 22:10 RDC Rwanda M23

RDC : Et revoilà Laurent Nkunda ! (Afrikarabia)
Afrikarabia RDC : Et revoilà Laurent Nkunda !


Alors que les armes ont recommencé à parler au Nord-Kivu entre le M23 et l'armée congolaise, la rébellion demande le cantonnement de ses troupes dans les zones de retour des réfugiés avec l'ex-général rebelle Laurent Nkunda. Une exigence qui remet en selle le leader du CNDP dont le M23 n'est que la continuité.

Dans une lettre publiée par Kivu One et destinée au président ougandais Yoweri Museveni, le leader politique du M23, Bertrand Bisimwa fait le point sur les exigences de la rébellion, dont les négociations avec le gouvernement congolais sont suspendues. Le président du M23 explique que la rébellion "n'est pas demandeur de l'intégration au sein des forces armées de la RDC". Bertrand Bisimwa précise ensuite que, concernant le cantonnement et "pour une meilleure sécurité des réfugiés retournés dans les zones actuellement sous contrôle de notre Mouvement", il exige que ses troupes "soient cantonnés dans les mêmes sites avec les retournés ainsi que le Général Laurent Nkunda Mihigo, retenu au Rwanda depuis le 22 janvier 2009, et qui devra être ramené au pays pour y vivre comme citoyen ordinaire".

Retour sans surprise

C'est la première fois que le nom de Laurent Nkunda, ex-leader du CNDP, est évoqué officiellement dans les tractations entre les autorités congolaises et la rébellion du M23. Mais ce n'est pas une surprise. Le M23, créé en avril 2012, n'est que le "copié-collé" d'un autre rébellion, le CNDP, qui a explosé en plein vol en janvier 2009 avec l'arrestation de son patron, Laurent Nkunda. L'actuel chef militaire du M23, Sultani Makenga, était le bras droit de Nkunda au CNDP et la plupart des responsables actuels de la rébellion sont des "nkundistes historiques". Pas étonnant donc de le voir revenir sur le devant de la scène. Pourtant, depuis son arrestation surprise par son allié rwandais, Nkunda était resté plutôt discret depuis sa "résidence surveillée". Pourquoi revient-il ?

Arrestation surprise

Retour en arrière. Pendant 4 ans, entre 2006 et 2009, ce général tutsi congolais, ouvertement soutenu par Kigali, avait fait trembler le régime de Joseph Kabila. Mais après avoir mis en déroute l'armée congolaise dans l'Est de la RDC, Laurent Nkunda a été arrêté en janvier 2009, en territoire rwandais, à la suite d'un renversement d'alliance surprise. En effet, son allié rwandais d'hier s'est brutalement rapproché du congolais Joseph Kabila. Ironie du sort, c'est le général rwandais Kabarebe, patron de la puissante armée de Kigali, qui l'a arrêté. Nkunda a d'abord été détenu en secret à la frontière entre la RDC et le Rwanda, puis il a été transféré au Rwanda fin mai 2009 de peur d'un coup de force de ses derniers fidèles, très puissants au Kivu. Depuis, la RDC demande son extradition pour qu'il puisse répondre de ses crimes devant un tribunal congolais. Mais Kigali refuse tant que la peine de mort est en cours dans le pays. Laurent Nkunda est alors devenu un personnage bien encombrant pour les deux pays : au Rwanda, où il possède de nombreux amis dans l'armée et en RDC, où bon nombre de ses compagnons d'armes occupent des places importantes dans les services de sécurité et dans l'armée et où il continue de faire peur.

M23 : Nkunda à la manoeuvre

En 2011, de nombreuses rumeurs circulent à Goma, sur Laurent Nkunda,. Selon le blog Congo Siasa, "ces dernières semaines, Laurent Nkunda aurait été vu, voyager librement à l'intérieur du Rwanda, venant même à des funérailles à Gisenyi". On parle même d'un possible retour en République démocratique du Congo (RDC). Après le déclenchement de la mutinerie du M23 en avril 2012, ce sont les experts de l'ONU qui retrouvent la trace de Nkunda à la manoeuvre avec la rébellion congolaise depuis le Rwanda. Selon le rapport de l'ONU : "l'ancien président du CNDP, le général Laurent Nkunda, officiellement en résidence surveillée par le gouvernement rwandais depuis janvier 2009, vient souvent de Kigali pour participer à ces réunions (entre l'armées rwandaise et le M23)".

Retour du chef militaire ?

Le retour de Laurent Nkunda en première ligne dans le conflit du Kivu n'est donc pas une surprise. Pourquoi cette demande aujourd'hui ? Difficile de répondre. Les négociations de Kampala sont bloquées et tout le monde craint le retour de la guerre. Depuis 48 heures, le M23 et les FARDC s'affrontent déjà autour de Kibumba et sur l'axe Mabenga-Kahunga, au Nord de Goma. Avec la reprise des combats et un possible embrasement général, le M23 est vraisemblablement en train de préparer l'opinion au retour du fils prodigue, Laurent Nkunda, sur le terrain militaire. Nkunda a toujours une bonne image au sein de la rébellion et ses qualités de chef militaire pourrait être très utile dans les semaines qui viennent. Une condition sera nécessaire à ce come-back : l'assentiment de Kigali.

Christophe RIGAUD - Afrikarabia

commentaires

Haut de page