Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMBIEN VA COUTER LA GUERRE FRANCAISE DU "CHEF DE GUERRE" HOLLANDE AU MALI ?

27 Octobre 2013, 22:16

COMBIEN VA COUTER LA GUERRE FRANCAISE DU "CHEF DE GUERRE" HOLLANDE AU MALI ? Selon Le Canard Enchaîné dans son numéro du 23.10.13 (Des djihadistes revanchards au Mali), les actions des rebelles islamistes s'intensifieraient : tirs de roquettes fréquents, assassinats, attentats suicides contre des casernes ou des lieux publics, dynamitage de routes et de ponts avec la complicité d'autochtones ou d'islamistes infiltrés. Les troupes d'Aqmi, du Mujao et d'Ansardine seraient réfugiées au sud de la Libye et projetteraient d'intervenir au Niger ,au Tchad et au nord Mali en s'installant dans les zones montagneuses. Les nouvelles recrues seraient formées à organiser des attentats suicides. Ces évènements auraient poussé l'armée française à lancer une nouvelle offensive baptisée "Hydre" et dont on est en droit de se demander si dans l'esprit de l'Etat-major les islamistes radicaux sont appelés sans cesse à voir leurs troupes repousser comme l'Hydre de l'Herne. (Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes, dont une immortelle. Ses têtes se régénéraient doublement lorsqu'elles étaient tranchées, et l'haleine soufflée par les multiples gueules exhalait un dangereux poison, même durant le sommeil de l'animal.) Ce qui soit dit en passant pourrait justifier de la présence militaire française ou de ses supplétifs ad vitam eternam. Le seul problème c'est que les supplétifs sont mal formés et les renforts ne semblent pas venir en nombre obligeant l'Etat français à maintenir ses troupes au Mali avec un coût qui ne cesse de gréver le budget de l'Etat. Selon La Tribune (Défense : combien va coûter l'opération Serval au Mali en 2013 ? Plus de 400 millions d'euros), Le coût de l'opération Serval au Mali devrait "dépasser les 400 millions d'euros à la fin de l'année", a récemment estimé le chef d'état-major des armées (CEMA), l'amiral Edouard Guillaud. En fait elle devrait coûter près du milliard d'euros à la fin 2013 sans compter le surcoût des opérations extérieures . Selon un rapport du Sénat, l'intervention militaire française au Mali devrait coûter 647 millions d'euros en 2013, soit environ 1,8 millions par jour. Ce chiffre est tiré d'un rapport du Sénat sur la Loi de programmation militaire. Les opérations au Mali devraient représenter la moitié du surcoût total des Opex de 2013, estimé à 1,257 milliards - un niveau comparable à celui de 2011 (1,247) avec la Libye. Outre le Mali, l'Afghanistan, en forte baisse (divisé par 2 en 2 ans), coûtera encore 259 millions cette année. A part le Tchad (107), les autres Opex coûtent moins de 100 millions chacune (Kosovo, Cote d'Ivoire, Liban, Atalante, Centrafrique, autres). Sauf que les troupes françaises risquent de rester déployées sur le terrain pendant une période beaucoup plus longue. De plus les aides de l'Union européenne se font attendre."Quant aux 300 millions d'euros d'aide alimentaire promis par "la communauté internationale" - mais faut-il croire à son existence ? -, ils sont encore dans les caisses de l'UE ou d'une quelconque institution" (Canard du 23 octobre). C'est donc le citoyen lambda qui va raquer pour les lubies du chef de guerre et les appétits miniers du lobby militaro-industriel français. Peut-être y aura-t-il une future taxe sur les Assurances vies, les PEL et autres placements, ? Un retour sur investissement futur prometteur ? Time will tel ...

COMBIEN VA COUTER LA GUERRE FRANCAISE DU "CHEF DE GUERRE" HOLLANDE AU MALI ? Selon Le Canard Enchaîné dans son numéro du 23.10.13 (Des djihadistes revanchards au Mali), les actions des rebelles islamistes s'intensifieraient : tirs de roquettes fréquents, assassinats, attentats suicides contre des casernes ou des lieux publics, dynamitage de routes et de ponts avec la complicité d'autochtones ou d'islamistes infiltrés. Les troupes d'Aqmi, du Mujao et d'Ansardine seraient réfugiées au sud de la Libye et projetteraient d'intervenir au Niger ,au Tchad et au nord Mali en s'installant dans les zones montagneuses. Les nouvelles recrues seraient formées à organiser des attentats suicides. Ces évènements auraient poussé l'armée française à lancer une nouvelle offensive baptisée "Hydre" et dont on est en droit de se demander si dans l'esprit de l'Etat-major les islamistes radicaux sont appelés sans cesse à voir leurs troupes repousser comme l'Hydre de l'Herne. (Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes, dont une immortelle. Ses têtes se régénéraient doublement lorsqu'elles étaient tranchées, et l'haleine soufflée par les multiples gueules exhalait un dangereux poison, même durant le sommeil de l'animal.) Ce qui soit dit en passant pourrait justifier de la présence militaire française ou de ses supplétifs ad vitam eternam. Le seul problème c'est que les supplétifs sont mal formés et les renforts ne semblent pas venir en nombre obligeant l'Etat français à maintenir ses troupes au Mali avec un coût qui ne cesse de gréver le budget de l'Etat. Selon La Tribune (Défense : combien va coûter l'opération Serval au Mali en 2013 ? Plus de 400 millions d'euros), Le coût de l'opération Serval au Mali devrait "dépasser les 400 millions d'euros à la fin de l'année", a récemment estimé le chef d'état-major des armées (CEMA), l'amiral Edouard Guillaud. En fait elle devrait coûter près du milliard d'euros à la fin 2013 sans compter le surcoût des opérations extérieures . Selon un rapport du Sénat, l'intervention militaire française au Mali devrait coûter 647 millions d'euros en 2013, soit environ 1,8 millions par jour. Ce chiffre est tiré d'un rapport du Sénat sur la Loi de programmation militaire. Les opérations au Mali devraient représenter la moitié du surcoût total des Opex de 2013, estimé à 1,257 milliards - un niveau comparable à celui de 2011 (1,247) avec la Libye. Outre le Mali, l'Afghanistan, en forte baisse (divisé par 2 en 2 ans), coûtera encore 259 millions cette année. A part le Tchad (107), les autres Opex coûtent moins de 100 millions chacune (Kosovo, Cote d'Ivoire, Liban, Atalante, Centrafrique, autres). Sauf que les troupes françaises risquent de rester déployées sur le terrain pendant une période beaucoup plus longue. De plus les aides de l'Union européenne se font attendre."Quant aux 300 millions d'euros d'aide alimentaire promis par "la communauté internationale" - mais faut-il croire à son existence ? -, ils sont encore dans les caisses de l'UE ou d'une quelconque institution" (Canard du 23 octobre). C'est donc le citoyen lambda qui va raquer pour les lubies du chef de guerre et les appétits miniers du lobby militaro-industriel français. Peut-être y aura-t-il une future taxe sur les Assurances vies, les PEL et autres placements, ? Un retour sur investissement futur prometteur ? Time will tel ...

commentaires

Haut de page