Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vidéo "Kony 2012" : une opération de propagande pour justifier le renforcement de l'Africom en RDC et en Ouganda

par Sam La Touch 23 Octobre 2013, 07:58 Africom USA RDC Ouganda Kony 2012

Un article intitulé Remember 'Kony' de Daniel McAdam publié sur ICH et traduit par Sam La Touch.

"Rappelez vous la vidéo étrange "Kony 2012" qui devait mobiliser l'opinion publique en vue d'envoyer des troupes US en Ouganda et en RDC pour combattre le groupe terroriste "l'Armée du seigneur" qui sévissait en Ouganda et à présent en RDC. Cette vidéo a été vue par des millions de personnes qui ont demandé que le Département d'Etat, la CIA, l'AFRICOM (impliqués dans la réalisation de la vidéo) fassent quelque chose contre l'horrible John Kony et son "Armée du seigneur".

Peu importe que personne n'ait entendu parler de lui avant le visionnage du film et peu importe que Kony lui-même ait disparu et soit présumé mort depuis des années avant même la création du film. Après le visionnage de ce film, les états-uniens ont demandé que le gouvernement US fasse quelque chose au sujet de toutes ces mauvaises personnes en Afrique et l'Africom et les agences gouvernementales états-uniennes, s'y sont soumises de bonne grâce.

Souvenez-vous comment les nouveaux propagandistes indignés ont dépensé leur argent pour créer des posters, des tee-shirts ou des bracelets "Kony 2012". Souvenez-vous également, comment ces affiches ont été retirées des fenêtres des "guerriers des droits de l'homme" quand il est devenu évident que cette campagne de bienfaisance était une escroquerie et ses leaders des faire-valoir surpayés et fragi
les psychologiquement ?..."
Lire l'article en entier


Pour en savoir plus sur cette opération de propagande, lire dans Wikipedia :
" La campagne (Kony 2012) est très critiquée pour sa simplification des évènements de la région (1). En partie pour ne pas mentionner les exactions du gouvernement Ougandais, via l'Armée populaire de libération du Soudan, comme les attaques contre les populations civiles, mais aussi le contexte ethnique et religieux très complexe de la région (2). De plus, la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur, sous les ordres de Joseph Kony, dure depuis 1986, et il est sous le coup d'un mandat d'arrêt international depuis 2005. L'apparition tardive de ce projet coïncide avec la découverte d'un très grand gisement pétrolier en Ouganda (et en RDC, ndlr) en 2009, au lac Albert (3). Quelques mois après cette découverte le Congrès des États-Unis vote la Lord's Resistance Army Disarmament and Northern Uganda Recovery Act of 2009 visant à désarmer la rébellion (4). Le 14 octobre 2011, le Président des États-Unis Barack Obama annonce l'envoi d'une centaine de conseillers militaires en Ouganda, République démocratique du Congo, Centrafrique et Soudan du Sud afin d'aider les forces de la région qui luttent contre l'Armée de résistance du Seigneur (5). L'objectif officiel étant l'arrestation de Joseph Kony. Ces actions interviennent alors que l'Ouganda est dirigé d'une main de fer par le dictateur et multimillionnaire Yoweri Museveni, depuis son putsch de janvier 1986 (6).

La polémique sur les blogs, sites de médias et réseaux sociaux n'a cessé de croître depuis la publication de la vidéo. Les lecteurs n'hésitent pas à commenter les articles en précisant que Kony 2012 est l’œuvre (7,8) d'un lobbying. Dans le même esprit, on retrouve des nouveaux sites entièrement dédiés au sujet et qui assimilent de manière claire, Kony 2012, à une arnaque (9)."

La vidéo de Kony 2012

commentaires

Haut de page