Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le crime paie !

par Sam La Touch 11 Octobre 2013, 12:22 RDC Articles de Sam La Touch

Le crime paie !

Le crime paie en RDC ! Des mouvements rebelles soutenus par les pays limitrophes (Rwanda, Ouganda et Burundi) et par les puissances anglo-saxonnes [1] participent au nettoyage des populations dans les régions riches en minerais à l'Est de la RDC sans que la MONUSCO qui est la plus grande force militaire onusienne jamais déployée dans un pays n'intervienne pour protéger les civils [2] selon ses propres aveux[3]. Le rapport récent d'Enough Project [4] le démontre en révélant que ceux qui s'enrichissent le plus dans le pillage sont ceux qui commettent le plus de crimes contre l'humanité. Un pillage économique de la RDC pour le compte de firmes et autres multinationales [1,5,6] qui a fait des millions de morts depuis plus de 15 ans [1].

"Les revenus croissants ont enrichi ceux qui commettent des atrocités et des crimes contre l'humanité dans la région".

Selon ce rapport [4], 500 millions de dollars Us de minerais congolais seraient détournés chaque année par le groupement rebelle M23 soutenu par le Rwanda voisin dans les territoires sous son contrôle. Ce chiffre d'affaire sur le dos du massacre du peuple congolais concernerait uniquement l'exploitation des mines d'or grâce aux réseaux noués entre le M23 et d'autres groupes armés sévissant dans la région. Le M23 élargirait ses contacts avec des commerçants influents en Ouganda, au Burundi et au Congo. Le rapport dénommé « Gold Striking » ne pointe pas uniquement le M23 mais la plupart des groupes rebelles qui contribueraient au pillage économique de l'est de la RDC pour des acheteurs étrangers peu soucieux de faire le commerce des minerais de sang.

"To capture a greater share of the gold trade, M23 has built alliances with individuals andarmed groups that control large mines in eastern Congo. These include Sheka Ntabo Ntaberi of the Nduma Defence of Congo, or NDC, armed group in Walikale territory of eastern Congo—the alleged mastermind of the mass rape of more than 300 women, children, and men at Luvungi in 2010. M23 has built ties with Justin Banaloki—whose alias is “Cobra Matata”—the armed leader who is based in Ituri District and was highlighted in the October 2013 National Geographic. M23 is also associated with Congolese army defector and militia leader Maj. Hilaire Kombi in Beni and Lubero territories, according to U.N. experts and Enough Project research. Traversing otherwise hostile ethnic and political divisions, these alliances are based partially on economic gain. Many of those who reap the greatest profits are also those most directly implicated in atrocities and crimes against humanity." le rapport d'Enough Project

"Pour capturer une plus grande part du commerce de l'or, le M23 a construit des alliances avec des groupes armés et des individus qui contrôlent de larges mines à l'Est de la RDC. Ceux-ci incluent Sheka Ntabo Ntaberi du groupe de défense Ntuma du Congo, ou NDC, des groupes armés dans les territoires de Walikale de l'est du Congo — les cerveaux présumés des viols de masse de plus de 300 femmes, hommes et enfants à Luvungi en 2010. Le M23 a aussi construit des liens avec Justin Banaloki — dont le pseudonyme est "Cobra Matata" — un chef de guerre basé dans le district de l'Ituri et qui fut mis en cause dans un document du National Geographic en octobre 2013 [7]. Le M23 s'associe aussi avec des déserteurs de l'armée congolaise et le chef de milice, Major Hilaire Kombi, dans les territoires de Beni et Lubero, selon des experts des Nations Unies et de l'ONG Ces alliances, en dépit des tensions interethniques et politiques, sont basées sur le profit économique. La majorité de ceux qui se sont enrichis de manière faramineuse sont ceux qui sont les plus impliqués dans les atrocités et les crimes contre l'humanité".

Des commandants du M23 se sont enrichis sur ce commerce juteux et criminel comme Sultani Makenga qui jouerait un rôle clé. Il a prolongé son entreprise de pillage en développant les réseaux de l'ex-commandant Bosco Ntaganda accusé de crimes contre l'humanité. Le contrôle des mines de Walikale et de Lubero dans la province du Nord-Kivu et dans le district de l'Ituri dans la Province Orientale serait passé sous le contrôle du M23 et de ses alliés.

Il pointe aussi la responsabilité du gouvernement US et du conseil de sécurité de l'ONU. Ils ont en effet la possibilité de sanctionner (ou pas) ces exportateurs connus qui contribuent au pillage de la RDC et au renforcement des crimes contre l'humanité. La responsabilité incombe également à l’industrie de l’or de procéder à une diligence raisonnable et investir dans un commerce de l’or propre au Congo.

Enough Project appelle l’envoyé spécial américain Russ Feingold, le Conseil de sécurité des Nations Unies, l’envoyé de l’ONU Mary Robinson, et les détaillants de bijoux à prendre des mesures concrètes pour limiter les chemins documentés d’or issus des conflits aux marchés internationaux.

Ce rapport intervient au moment où les USA et la Grande-Bretagne préconisent une solution politique concernant la guerre en RDC. La MONUSCO tout en reconnaissant son impuissance refuse d'intervenir tandis qu'Israël [8] avec les USA [9] fournissent armes et instruction militaire à l'Ouganda qui soutient massivement les mouvements rebelles dans l'Ituri et appelle à la balkanisation du Congo [10] dans le silence complice des médias occidentaux.

Source : Enough Project Research Striking Gold: How M23 and its Allies are Infiltrating Congo's Gold Trade

Références :
1. RDC: des millions de morts, un conflit oublié !
2. Le « tourisme militaire » des Casques bleus au Congo...
3. RDC: le rôle de l'ONU remis en cause
4. Enough Project Striking Gold: How M23 and its Allies are Infiltrating Congo's Gold Trade
5. - Quand votre iPhone sert à payer.. des enfants soldats
6. RDC: Le pétrolier britannique Soco accusé par WWF de piller le parc de Virunga
7.National Geographic The minerals in our electronic devices have bankrolled unspeakable violence in the Congo
8. Israël fournira des armes à la dictature ougandaise en échange de la déportation d'immigrés Africains vers l'Ouganda
9. RDC : Les USA annoncent des sanctions contre le Rwanda mais arment l'Ouganda
10. RDC : le dictateur ougandais Museveni veut la balkanisation

commentaires

Haut de page