Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libye : l'OTAN a bombardé les écoles à Ziten et les enfants font cours dans des containers

par Sam La Touch 31 Octobre 2013, 18:57 Libye OTAN

Libye : l'OTAN a bombardé les écoles à Ziten et les enfants font cours dans des containers

Voici une traduction libre par La Touch d'un article paru dans Gobal research intitulé : "Libya: NATO Bombed Schools in Zliten, Children Taught in Containers"

A Ziten, en Libye, il y avait 17 écoles avant la révolution. A présent, il n'y en plus que 4. Que s'est-il passé ?

Dans cette ville, les forces de Kadhafi avaient stocké des munitions à l'intérieur, l'OTAN a bombardé toutes les écoles. Les bâtiments détruits n'ont pas été reconstruits et de nombreuses classes ont été reconstituées dans des containers. L'enseignement dans la ville est en crise et les enfants doivent faire des kilomètres à pieds pour accéder à leur école tandis que l'accomplissement des études à l'université a chuté de façon spectaculaire.

La colère face à cette situation a amené une centaine de professeurs et d'élèves au cabinet du Premier Ministre. Ils exigent que des écoles appropriées soient construites en urgence. Si le gouvernement n'agit pas rapidement, les élèves comme les professeurs seraient prêts à se mettre en grève.

"Il y a treize écoles endommagées à cause de la guerre menée contre l'ancien régime" a déclaré un directeur d'école, Hassan Mohamed Zaboo au Libya Herald. Le principal de l'école Martyr Rebelle a ajouté "Nous avons eu plusieurs réunions avec le ministre de l'Education nationale et quelques représentants du gouvernement mais rien n'a été fait".

Zaboob a déclaré qu'en raison de la pénurie d'écoles (seulement quatre), les classes ont dû être tenues en soirée et certains cours sont enseignés dans des conteneurs. De plus il y avait un manque de sanitaires et d'équipements pour les loisirs. Les enfants sont en difficulté pour faire leurs devoirs, a-t-il dit, et le taux d'accomplissement des études universitaires
a chuté de 50%.

commentaires

Haut de page