Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Téléphones mobiles et cerveaux d'enfants : une catastrophe sanitaire à venir ?

par Sam La Touch 21 Octobre 2013, 08:57 Articles de Sam La Touch Catatstrophe sanitaire portables téléphone

Après l'amiante et le tabac, la prochaine catastrophe sanitaire pourrait être celle des téléphones portables.

La Cour de cassation italienne, la plus haute instance judiciaire du pays, a validé définitivement en octobre la décision d'un tribunal selon laquelle l'appareil avait contribué au développement de la tumeur d'un ancien cadre d'une multinationale.

Même si les études scientifiques restent contradictoires sur le risque sanitaire lié à l'utilisation intensive des téléphones mobiles, les associations d'usagers, les représentants de la société civile et politiques semblent se mobiliser pour renforcer le travail de prévention auprès de la population.

"Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), lié à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a conclu en 2010 à l'issue d'une vaste étude qu'il n'y avait pas de «prévalence accrue» de cancers cérébraux chez les usagers de téléphones mobiles.

Un groupe d'experts du CIRC réunis à Lyon a néanmoins amené l'année suivante l'OMS à classer ces produits comme étant «possiblement cancérigènes», au niveau 2 d'une échelle de classification allant de 1 (cancérigène) à 4 (non cancérigène).

Une autre étude importante, produite par la Société danoise du cancer, a conclu plus récemment qu'il n'y avait pas de risque accru de cancer cérébral chez les usagers de téléphones cellulaires." (Téléphonie cellulaire: catastrophe sanitaire à l'horizon? )


Actuellement, en Grande-Bretagne, les sociétés de téléphonie mobile reconnaissent à mots couvert les risques et affichent des mises en garde qui visent à leur éviter des poursuites. Les assurances rechigneraient aussi à couvrir ces éventuels risques.

La députée européenne Michèle Rivasi, reproche à la Commission européenne de «jouer à l'autruche» devant le problème sanitaire posé par la prolifération de ces appareils.

«Nous n'en sommes plus au stade de la précaution, mais bien de la prévention», souligne en entrevue l'élue d'origine française.


Voici un documentaire (en anglais) de Russia Today sur ce sujet.

commentaires

Haut de page