Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Côte d’Ivoire : une "exemption" sur l’embargo de l’ONU pour outiller les forces de sécurité ivoiriennes (Xinhua)

par Xinhua 21 Novembre 2013, 09:01 Côte d'Ivoire Armes Embargo ONU

Côte d’Ivoire : une "exemption" sur l’embargo de l’ONU pour outiller les forces de sécurité ivoiriennes (Xinhua)

Côte d’Ivoire : une "exemption" sur l’embargo de l’ONU pour outiller les forces de sécurité ivoiriennes
Xinhua

Le chef de l'unité de contrôle de l'embargo de l'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Gamaliel Ndaruzaniyé, a indiqué mardi à Abidjan qu'une "exemption" a été faite sur l'embargo de l'ONU sur les armes qui frappe la Côte d'Ivoire dans la perspective d'outiller les forces de sécurité ivoirienne. L'expert de l'ONU qui intervenait lors d'un entretien avec des médias a noté que des questions sécuritaires qui persistent peuvent donner lieu à une exemption pour que l'Etat continue de fonctionner.
"La Côte d'Ivoire est en train de procéder à une réforme de sa police et de ses services de sécurité. Dans ce cadre et dans la situation où des armes légères sont par exemple nécessaires à la police pour le maintien de l'ordre, le gouvernement peut faire une demande d'exemption", a expliqué M. Ndaruzaniyé. A en croire celui-ci, le Conseil de sécurité peut donner son autorisation, si la procédure est correctement suivie. Selon lui, le récent don de 500 armes légères par la France aux forces de sécurité de Côte d'Ivoire obéit à cette exemption. "Dans ce cas, ces armes ont été soumises à une demande d' exemption et la France et la Côte d'Ivoire ont respecté cette procédure. Il n'y a pas eu d'entorse sur l'embargo", a-t-il assuré. Un embargo sur les armes a été imposé à la Côte d'Ivoire en 2004, alors qu'une belligérance prévalait entre l'ex-rebellion et les ex-forces loyalistes. La Résolution 2101 du Conseil de sécurité relative à l'embargo est en vigueur jusqu'au 30 avril 2014, mais des situations d' exemption sont prévues, concernant notamment la réforme du secteur de la sécurité. Dans le contexte de cette réforme, la France a offert samedi aux autorités ivoiriennes 500 pistolets automatiques dont 250 à la police et 250 à la gendarmerie, en vue de lutter contre le "grand banditisme", deux ans après la crise postélectorale marquée par des violences. - See more at: http://fr.africatime.com/articles/cote-divoire-une-exemption-sur-lembargo-de-lonu-pour-outiller-les-forces-de-securite#sthash.QqOUrD3S.dpuf

Le chef de l'unité de contrôle de l'embargo de l'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Gamaliel Ndaruzaniyé, a indiqué mardi à Abidjan qu'une "exemption" a été faite sur l'embargo de l'ONU sur les armes qui frappe la Côte d'Ivoire dans la perspective d'outiller les forces de sécurité ivoirienne. L'expert de l'ONU qui intervenait lors d'un entretien avec des médias a noté que des questions sécuritaires qui persistent peuvent donner lieu à une exemption pour que l'Etat continue de fonctionner.
"La Côte d'Ivoire est en train de procéder à une réforme de sa police et de ses services de sécurité. Dans ce cadre et dans la situation où des armes légères sont par exemple nécessaires à la police pour le maintien de l'ordre, le gouvernement peut faire une demande d'exemption", a expliqué M. Ndaruzaniyé. A en croire celui-ci, le Conseil de sécurité peut donner son autorisation, si la procédure est correctement suivie. Selon lui, le récent don de 500 armes légères par la France aux forces de sécurité de Côte d'Ivoire obéit à cette exemption. "Dans ce cas, ces armes ont été soumises à une demande d' exemption et la France et la Côte d'Ivoire ont respecté cette procédure. Il n'y a pas eu d'entorse sur l'embargo", a-t-il assuré. Un embargo sur les armes a été imposé à la Côte d'Ivoire en 2004, alors qu'une belligérance prévalait entre l'ex-rebellion et les ex-forces loyalistes. La Résolution 2101 du Conseil de sécurité relative à l'embargo est en vigueur jusqu'au 30 avril 2014, mais des situations d' exemption sont prévues, concernant notamment la réforme du secteur de la sécurité. Dans le contexte de cette réforme, la France a offert samedi aux autorités ivoiriennes 500 pistolets automatiques dont 250 à la police et 250 à la gendarmerie, en vue de lutter contre le "grand banditisme", deux ans après la crise postélectorale marquée par des violences.

Le chef de l'unité de contrôle de l'embargo de l'Opération des Nations-Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Gamaliel Ndaruzaniyé, a indiqué mardi à Abidjan qu'une "exemption" a été faite sur l'embargo de l'ONU sur les armes qui frappe la Côte d'Ivoire dans la perspective d'outiller les forces de sécurité ivoirienne. L'expert de l'ONU qui intervenait lors d'un entretien avec des médias a noté que des questions sécuritaires qui persistent peuvent donner lieu à une exemption pour que l'Etat continue de fonctionner.
"La Côte d'Ivoire est en train de procéder à une réforme de sa police et de ses services de sécurité. Dans ce cadre et dans la situation où des armes légères sont par exemple nécessaires à la police pour le maintien de l'ordre, le gouvernement peut faire une demande d'exemption", a expliqué M. Ndaruzaniyé. A en croire celui-ci, le Conseil de sécurité peut donner son autorisation, si la procédure est correctement suivie. Selon lui, le récent don de 500 armes légères par la France aux forces de sécurité de Côte d'Ivoire obéit à cette exemption. "Dans ce cas, ces armes ont été soumises à une demande d' exemption et la France et la Côte d'Ivoire ont respecté cette procédure. Il n'y a pas eu d'entorse sur l'embargo", a-t-il assuré. Un embargo sur les armes a été imposé à la Côte d'Ivoire en 2004, alors qu'une belligérance prévalait entre l'ex-rebellion et les ex-forces loyalistes. La Résolution 2101 du Conseil de sécurité relative à l'embargo est en vigueur jusqu'au 30 avril 2014, mais des situations d' exemption sont prévues, concernant notamment la réforme du secteur de la sécurité. Dans le contexte de cette réforme, la France a offert samedi aux autorités ivoiriennes 500 pistolets automatiques dont 250 à la police et 250 à la gendarmerie, en vue de lutter contre le "grand banditisme", deux ans après la crise postélectorale marquée par des violences. - See more at: http://fr.africatime.com/articles/cote-divoire-une-exemption-sur-lembargo-de-lonu-pour-outiller-les-forces-de-securite#sthash.QqOUrD3S.dpuf

commentaires

Haut de page