Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déclaration de Calabar sur l'accaparement des terres Africaines par les multinationales

par Grain 22 Novembre 2013, 15:44 Accaparement des terres Afrique multinationales

Déclaration de Calabar sur l'accaparement des terres Africaines par les multinationales

Déclaration de Calabar sur l'accaparement des terres Africaines par les multinationales

Déclaration de Calabar: A l’assaut des terres par les plantations industrielles de palmier à huile

Nous, membres de communautés affectées par des plantations industrielles de monoculture de palmier à huile, ainsi que les mouvements des paysans et les organisations de la société civile venus de l’Afrique, de l’Europe, de l’Amérique et de l’Asie, ci-dessous signataire de la présente, réunis du 02 au 05 novembre 2013 à Calabar dans l’Etat de Cross River au Nigéria,

Après avoir:

- partagé des témoignages et des analyses liés aux conditions de vie des communautés rurales affectées par les monocultures industrielles de palmiers à huile;
- partagé les expériences sur la monoculture du palmier à huile et d’autres types de monocultures développés dans tous les pays présents à cette rencontre ;
- analysé les conséquences de l’expansion rapide et brutal des monocultures promues par les multinationales dans les différentes communautés et pays;
- analysé les stratégies et mécanismes d´invasion et d´acapparement de terres par les multinationales dans les différentes communautés.

Ayant constaté que:

- partout où les multinationales se sont intéressées à implémenter les monocultures à grande échelle, elles y ont laissé misère et pauvreté;
- les gouvernants de tous les continents, soutienent ces multinationales, et beaucoup parmi eux profitent de la misère de leurs compatriotes;
- des milliers d´hectares de forêts sont détruits chaque jour au profit de monocultures dont le palmier à huile;
- les communautés sont dépossédées de leur terre au profit des multinationales ou d’investisseurs de mauvaise foi qui manipulent les gouvernants, la police, voire tout le système judiciaire des pays qu’ils pénètrent;
- des centaines de personnes sont emprisonnées ou tuées chaque année pour avoir réclamé leur droit à la terre, leurs moyens d’existence et à la survie ; et que leurs terres, une fois transformées en monocultures, sont militarisées;
- des paysans sont obligés de travailler dans des conditions d´esclavage sur leur propre terre et d’acheter des vivres que jadis, ils produisaient;
- les initiatives volontaires et des programmes de certification tels que RSPO (Table Ronde pour l’Huile de Palme Durable) et REDD (Réduction des Emissions issues de la Déforestation et de la Dégradation) sont inadéquats comme solutions durables aux problèmes qu´elles prétendent résoudre;
- les conventions et les législations qui garantissent les droits des communautés sont souvent bafouées par les différents états dans le bradage et l’accaparement de leur terre.

Considérant que:

- les plantations de monoculture d´arbres ne sont pas des forêts;
- les communautés ne sont pas des objets qu’on peut déplacer ou manipuler au gré du vent;
- les communautés ont le droit à la dignitié et à la parole;
- le RSPO ne constitue pas un mécanisme pour freiner l´expansion massive des plantations de monoculture de palmier à huile et la demande de plus en plus croissante d´huile de palme pour les marchés de consommation excessive incluant les agrocarburants. De même, le mécanisme REDD ne constitue pas une solution aux effets du changement climatique.

Réaffirmons:

- notre soutien à toutes les communautés brimées par la politique du plus fort et à défendre leurs droits fonciers comme peuples indigènes et communautés de paysans;
- notre engagement à demander à tous les gouvernants de nos pays de ratifier et respecter les déclarations et toutes les lois internationales pour protéger les droits des communautés et des peuples indigènes ;
- notre opposition à l’accaparement des terres pour les projets de monocultures et autres projets de monocultures à grande échelle y compris REDD;
- notre appel à nos gouvernements d’arrêter et de contrôler l’expansion des monocultures à grande échelle, et de soutenir les communautés à la base, et leurs activités économiques, y compris les activités traditionnelles,
- notre détermination à nous battre pour la souveraineté et la sécurité alimentaire des communautés;
- notre attachement au développement de solutions alternatives apropriées allant au-delà des mécanismes RSPO et REDD;
- notre engagement à sauver l’environnement plutôt que de voir la terre transformer en enfer;
- notre engagement à faire entendre la voix des sans voix partout où besoin sera;
- notre engagement à utiliser tous les mécanismes pacifiques nécessaires pour nous battre afin que les droits des communautés soient respectés.

Fait à Calabar, le 05 novembre 2013

Ont signé :

African Dignity Foundation – Nigeria
Boki Rainforest Conservation & Human Development Concern – Nigeria
Climate Cool Nigeria
Community Forest Watch Nigeria
RRDC (Rainforest Resource and Development Centre) – Nigeria
ERA/Friends of the Earth – Nigeria
GREENCODE (Green Concerns for Development) – Nigeria
JVE (Jeunes Volontaires pour l’Environnement) – Côte d´Ivoire
Brainforest – Gabon
Green Scenery – Sierra Leone
SDI (Sustainable Development Institute) – Liberia
FCI (Foundation for Community Initiatives) – Liberia
GRABE – Benin
COPACO (Confédération Paysanne du Congo DRC) and La Via Campesina Africa
FERN – UK
Green Development Advocates – Cameroon
Struggle to Economize Future Environment-SEFE – Cameroon
WALHI – Indonesia
SPI – Indonesia
GRAIN
WRM

commentaires

Haut de page