Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Iran adoptera une position plus dure dans les négociations nucléaires après le "sabotage de la France"

par Sam La Touch 17 Novembre 2013, 08:17 Iran Genève France Articles de Sam La Touch

L'Iran adoptera une position plus dure dans les négociations nucléaires après le "sabotage de la France"

Traduction par SLT de l'article de RT intitulé "L'Iran adoptera une position plus dure dans les négociations nucléaires après le "sabotage de la France" " (Iran to take much tougher position in nuclear talks after 'France's sabotage)


Téhéran demeure "très sceptique" sur les chances de parvenir à un accord avec les six puissances mondiales lors des pourparlers de la semaine prochaine à Genève. Ce scepticisme fait suite aux objections françaises qui ont "vidé" de sa substance le texte initial de l'accord sur le programme nucléaire de l'Iran, selon l'historien Gareth Porte.


Les six puissances mondiales (USA, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France + Allemagne) se préparent pour une nouvelle série de pourparlers avec l'Iran, prévu le 20 novembre, afin de freiner son programme nucléaire. Les négociations précédentes, qui ont eu lieu le week-end dernier, n'ont pas permis de trouver un accord limitant l'enrichissement d'uranium de Téhéran en échange d'un assouplissement des sanctions occidentales.

Le Secrétaire d'Etat John Kerry des États-Unis a blâmé l'Iran pour l'échec, affirmant que les six puissances mondiales ont été unifiés sur l'accord nucléaire, mais que les Iraniens étaient incapables de l'accepter "à ce moment particulier." Il a nié les informations selon lesquelles les Etats-Unis et la France avaient des différences en ce qui concerne l'accord, affirmant que "les Français ont signé à ce sujet et nous avons signé à ce sujet."

L'Iran a pointé du doigt les puissances occidentales. Le Ministre des Affaires étrangères du pays, Javad Zarif, a déclaré sur Twitter "qu'aucun effet de manche ne pourrait changer ce qui s'est passé lors des négociations à Genève à partir de 18 heures jeudi jusqu'à 17h45 samedi. Mais que cela peut éroder davantage la confiance. "

Il a aussi blâmé la France pour avoir "jeté dans le caniveau plus de la moitié du projet US."

Pourtant, Zarif a déclaré vendredi qu'il avait bon espoir en de nouvelles négociations la semaine prochaine...

Lire la suite sur Russia Today

commentaires

Haut de page