Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dictateur Sassou Nguesso le destructeur du système éducatif élevé Grand-Croix du CAMES (Congo-Liberty)

par Congo-Liberty 15 Novembre 2013, 10:36 Sassou Nguesso Congo-Brazzaville

Le dictateur Sassou Nguesso le destructeur du système éducatif élevé Grand-Croix du CAMES (Congo-Liberty)

Sassou Nguesso le destructeur du système éducatif élevé Grand-Croix du CAMES

Le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso, grand ennemi de l’excellence, des intellectuels insoumis et non corruptible, et de l’école a été élevé le 12 novembre 2013 à Brazzaville, Grand-Croix dans l’ordre international des palmes académiques du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur ( CAMES).
Cette distinction récompenserait l’action du dictateur de Brazzaville pour le rayonnement de l’enseignement supérieur au Congo-Brazzaville et en Afrique, a affirmé le secrétaire générale de cette organisation, le Pr Bertrand Mbatchi.

Elève au Collège à Brazzaville

Le CAMES dont les missions sont louables et à conforter est malheureusement à la solde d’intellectuels africains qui n’ont d’intellectuels que leur diplôme, car peu sont connus pour leurs publications scientifiques à travers le monde universitaires. Ceux-ci sont d’abord des gangsters en col blanc, qui vendent leurs services au plus offrant. Si ce n’était pas le cas, le destructeur infatigable de l’école et l’éducation congolaise Sassou Nguesso ne serait jamais récompensé !

En effet, après plus 30 ans de règne sans partage, il n’a pu construire une université à Brazzaville. De nos jours, on ne brûle plus les livres et bibliothèques, mais on emprisonne le savoir et les intellectuels, et Sassou Nguesso excelle en la matière !

Hello Mampouya, Ministre de l’enseignement dans une salle de classe à Brazzaville

Messieurs les Professeurs du CAMES, avant de décerner un prix à un homme politique et de surcroît à un dictateur , vous ferez bien de faire une petite enquête sur l’état du système éducatif dans son pays. Ça vous évitera le discrédit !

école au pays de sassou nguesso

l’égalité des chances au congo

Ecole dans le Pool

Ci-dessous une dédicace aux membres du CAMES, d’un extrait du discours sur la RENAISSANCE AFRICAINE de l’ancien Président Sud-Africain Thabo Mbeki, par les élèves et étudiants congolais.

« Il y a en Afrique quelques gangsters qui sont à la tête des Etats, ils se sont accaparés du pouvoir politique par suite d’élections frauduleuses. La pauvreté des masses populaires est criante en Afrique du Sud, en Zambie, au Zimbabwé, au Nigeria, et cette pauvreté côtoie une richesse inouie, paisible, le lit sur lequel dorment de nouveaux parvenus qui comptent s’enrichir par tous les moyens, légaux et illégaux.

C’est cette situation de putréfaction où se mêlent cupidité, pauvreté, richesse, corruption qui fait le lit des coups d’Etat, des guerres civiles et de l’instabilité générale en Afrique.

Il est alors temps de dire : Ça suffit, halte à la honte, l’Afrique doit renaître ! Pour ce faire, il faut rompre avec le culte de l’argent, les abus de pouvoir ; il faut que les élites prennent en compte les préoccupations de la majorité.

Et en cela les intellectuels doivent renouer avec le talent de leurs ancêtres qui, comme Sadi au Moyen Age, faisaient la fierté de l’Université de Toubouctou dans les domaines du droit, de la logique, de la dialectique, de la grammaire et de la rhétorique ; ils doivent s’inspirer de leurs ancêtres qui en Egypte pharaonique, étaient dans certains domaines scientifiques en avance sur les Européens en général, les Grecs en particulier. «

La Rédaction

Diffusé le 14 novembre 2013, par www.congo-liberty.com

commentaires

Haut de page