Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Racisme : boomerang génétique pour le suprémaciste blanc Craig Cobb (JAI)

par JAI 15 Novembre 2013, 16:44 Racisme USA

Racisme : boomerang génétique pour le suprémaciste blanc Craig Cobb (JAI)

"D’Est en Ouest, du Nord au Sud, le racisme continue d’être instillé au cœur des débats politiques."

Stupéfait, Craig Cobb, un leader suprémaciste américain blanc a appris, en direct à la télé, qu’il possédait 14% de gènes d'origine africaine. Quand la couleur de la peau cessera-t-elle d’être un sujet de polémique ?

Craig Cobb va-t-il hurler "black power" en dressant vers le ciel un poing ganté de cuir noir ? Jusque-là, son style vestimentaire s’apparentait plutôt à la cagoule blanche du Ku Klux Klan. Mais voilà, ses certitudes ont été mises à rude épreuve...

Raciste et antisémite revendiqué, le suprémaciste blanc de 62 ans est célèbre aux États-Unis pour avoir tenté de transformer une petite ville du Dakota du Nord, Leith, en enclave blanche. Un seul Africain-Américain, Bobby Harper, s’acharne à habiter encore la bourgade. Sans doute parce qu’il est marié à une blanche. Objet de curiosité dans les talk-shows américains, Craig Cobb prône la suprématie de la race blanche, proclame que le racisme est sa "religion" et préconise une "guerre sainte raciale" inspiré par une organisation religieuse dénommée "Mouvement Créativité". Il a fondé le site de partage de vidéos suprémacistes “Podblanc” qu’il présente comme une alternative à YouTube qualifié de "JewTube", canal des juifs.

"Pureté" du sang

"Podblanc" propose aussi bien des films sur Benjamin Nathaniel Smith, le tueur en série spécialisé dans les minorités raciales, que des vidéos de lynchages d’immigrants chinois par des néo-nazis russes. Il y a quelques semaines, comme pour réaffirmer la "pureté" de son sang, Craig Cobb acceptait de se prêter à un test ADN et d’en apprendre les résultats sur le plateau de l’émission de télévision de l’animatrice britannique Trisha Goddard. Mais le désir de publicité pour son idéologie l’a conduit à une bien "cruelle" déconvenue.

Selon un test ADN, Craig Cobb a 14% de gènes d'origine subsaharienne. © Glez/J.A.

commentaires

Haut de page