Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaos libyen: assassinat du chef des renseignements militaires de Benghazi (Luc Michel)

par Luc Michel 22 Décembre 2013, 07:28 Libye France OTAN USA Benghazi Fethallah al-Gaziri Assassinat

Chaos libyen: assassinat du chef des renseignements militaires de Benghazi (Luc Michel)
Chaos libyen: assassinat du chef des renseignements militaires de Benghazi

Luc Michel

Après Tripoli, le chaos s’étend et s’implante durablement dans l’Est libyen, sur les côtes de Cyrénaïque et autour de Benghazi et Derna, la cœur de l’islamisme libyen et la base du coup d’état occidental de 2011 qui a conduit à la destruction de la Jamahiriya de Kadhafi.

Le coup d’état organisé par les USA et l’OTAN à Benghazi en février 2011 a livré la Libye au chaos et aux islamistes. Ceux-ci étaient présents dès les premier jours et l’Occident a favorisé leur émergence.

Le chef des services de renseignements militaires de Benghazi, dans l’est libyen, a été tué ce vendredi 20 déc. 2013 lors d’une visite chez des proches à Derna, également dans l’est du pays en proie à une insécurité persistante. Des inconnus ont tiré des coups de feu sur le colonel Fethallah al-Gaziri, chef des renseignements militaires de Benghazi, dépendant du gouvernement fantoche pro US, et l’ont tué sur le coup, a déclaré à l’AFP un responsable de sécurité sous couvert de l’anonymat. Selon cette source, al-Gaziri, qui a été nommé récemment à ce poste, se trouvait à Derna pour assister à un mariage de sa nièce, dont la famille réside dans cette ville, théâtre d’une vague de violences ces derniers jours. al-Gaziri a été tué en plein rue dans le centre-ville de Derna, a déclaré à l’AFP un porte-parole de sécurité de Benghazi, le lieutnant-colonel Ibrahim al-Charaa.

Depuis le coup d’état pro-occidental en février 2011, la région orientale de la Libye, et en particulier Benghazi, est le théâtre d’une série d’attaques et d’assassinats. Et ceci dès le printemps 2011, bien avant la prise de Tripoli. Ces derniers mois, les assassinats visant des militaires, des policiers, des juges, des notables et responsables de médias à Benghazi et à Derna ont fait plus de 300 morts, mais les autorités fantoches n’ont pas réussi à arrêter leurs auteurs.

Jeudi, un homme a aussi été tué jeudi dans l’explosion de sa voiture à Tobrouk, le premier assassinat du genre dans cette ville de l’extrême Est de la Libye, signe que les attaques s’étendent dans cette région. Et à Benghazi, la tête d’un homme été découverte. Il avait été enlevé et ses ravisseurs réclamaient une rançon.

Luc MICHEL

Destruction de Syrte par l'armée de l'air franco-britannique en 2011

Destruction de Syrte par l'armée de l'air franco-britannique en 2011

commentaires

Haut de page