Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France – Claude Guéant en garde à vue (LeParisien/AFP)

par Le Parisien 18 Décembre 2013, 21:57 Claude Guéant Garde à vue

France – Claude Guéant en garde à vue (LeParisien/AFP)
France – Claude Guéant en garde à vue 
Le Parisien/AFP

Affaire des primes en liquide

L’ex-ministre de l’Intérieur, Claude Guéant ainsi que l’ancien directeur général de la police nationale Michel Gaudin, actuellement directeur de cabinet de l’ex-président Sarkozy, ont été placés en garde à vue à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics.

Les deux hommes étaient convoqués à 8 heures ce mardi matin au siège de la direction centrale de la police judiciaire. Ils sont entendus par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet de Paris ouverte en juin dernier, selon Europe 1.

10 000 € mensuels qui intéressent les policiers

Les questions des policiers portent sur l’affaire dite des «primes», L’enquête a été ouverte à la suite de la publication d’un rapport d’inspection, selon lequel quelque 10 000 € mensuels, puisés dans les «frais d’enquête et de surveillance» des policiers, ont été «remis» à Claude Guéant entre 2002 et 2004, alors qu’il était directeur du cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy. L’ancien directeur général de la police, Michel Gaudin, lui aussi est entendu ce mardi matin par les enquêteurs. La garde à vue des deux hommes peut durer 24 heures et être prolongée une fois pour 24 heures supplémentaires.

L’entourage de Claude Guéant avait alors assuré que ces sommes ne lui étaient pas destinées, mais utilisées pour un système de «gratifications», notamment pour les policiers en charge de la protection du ministre Sarkozy. L’ancien directeur de cabinet a lui indiqué avoir bénéficié de ces primes, lorsqu’il était place Beauvau, pour expliquer le règlement en liquide de plusieurs factures découvertes lors d’une perquisition le visant.

LeParisien.fr avec AFP

commentaires

Haut de page