Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humanitaire, Areva et prédation. Mauvaise nouvelle pour Noël (L'Autre Afrique)

par L'Autre Afrique 25 Décembre 2013, 09:17 Areva France Uranium Niger Prédation

Humanitaire, Areva et prédation. Mauvaise nouvelle pour Noël (L'Autre Afrique)
Humanitaire, Areva et prédation. Mauvaise nouvelle pour Noël

L'Autre Afrique

Lu dans la presse quotidienne régionale en France*, sous le titre (qui en dit long) « Uranium »:

» Des centaines de personnes ont manifesté hier à Niamey (Niger) pour dénoncer le « partenariat déséquilibré » entre le Niger et le groupe français Areva, qui exploite depuis une quarantaine d’années de l’uranium dans le nord du pays »

Aïe, aïe, aïe! Tous ceux qui pensaient, en cette veille de Noël, que le président Hollande parlait vrai quand il leur expliquait occuper militairement les pays producteurs de richesses pour leur bien, en seront pour leurs frais.

Ceci étant dit, et n’en déplaisent aux faux naïfs, les soucis humanitaires de la France, et de la françafrique (voir www.lautreafrique.info), ont trop souvent coïncidé avec la main mise sur les richesses que recèlent les « récipiendaires » pour être honnêtes. Le bon docteur Kouchner, l’inventeur du concept « ingérence humanitaire » n’avait-il pas déjà utilisé, durant la guerre du Biafra, les avions de l’armée française repeints aux couleurs, blanc et rouge, de la croix rouge pour acheminer les armes aux rebelles ?**

Dores et déjà, il démontrait par ce geste l’avenir de « cheval de Troie » qui s’offrait aux arguties humanitaires.

On notera par ailleurs combien la diplomatie française, défendant l’honneur des droits de l’Homme dans le monde, défend surtout les intérêts des grands groupes dans les pays concernés. Qu’il s’agisse de Total en Libye (et demain en Syrie), d’Areva dans toute la région Niger, Mali, Centrafrique, de Bolloré pour les ports africains de la façade Ouest ou de Bouygues pour toute l’Afrique de l’Ouest et du Nord…

Il y a donc bien les intérêts de la France et…les intérêts de la France!

* In Midi Libre, n° du 22 décembre 2013

** Mémoires.

commentaires

Haut de page