Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’histoire et les photos que Sassou NGuesso voulait cacher. Par RIGOBERT OSSEBI

par Congo-Liberty 17 Décembre 2013, 18:27 Congo-Brazzaville Dictature Sassou Nguesso

L’histoire et les photos que Sassou NGuesso voulait cacher. Par RIGOBERT OSSEBI
Congo-Liberty

Yann Arthus Bertrand aurait refusé de raconter en images cette histoire belle et surtout révoltante. Contrairement au combat digne de Sœur Marie Thérèse pour élever les 50 enfants qu’elle a pris en charge, le drame qu’ont connu ces cinq petits aveugles congolais est absolument scandaleux. Comme des centaines de milliers d’enfants au Congo, ces malades avaient été abandonnés à leur sort et il a fallu une sorte de miracle dans la nuit de la dictature congolaise pour qu’ils puissent enfin voir..

Une ONG « d’impérialistes » redonne la vue et le sourire à 5 frères et sœurs congolais.

Ces enfants sont restés toute leur vie dans le noir. Cela aurait coûté 10.000 € (6.600.000 FCFA) pour les soigner en Afrique du Sud ou au maximum le triple pour les soigner en France. Mais s’occuper de 5 petits aveugles aurait obligé le dictateur à en faire de même pour tous les autres ! Et cela, il n’en était pas question.

Alors Mercy Ships les a soignés non pas avec l’argent du budget congolais, non pas avec l’argent du pétrole détourné par Denis Christel Sassou NGuesso ou par celui directement volé du Trésor Congolais par Jean Jacques Bouya, mais par l’argent des généreux donateurs de Mercy Ships.

Ces images sont tirées d’un film de propagande pour un appel aux dons. D’autres images, d’autres films montrent et exhibent la détresse immense de jeunes et vieux congolais afin de déclencher des gestes de charité auprès de donateurs du monde entier.

Ce n’est pas une honte pour ces pauvres enfants enfin guéris, enfin soignés. Ce n’est pas une honte pour Denis Sassou NGuesso et son gang familial qui, eux, ne la connaissent pas !

C’est une honte pour nous !
C’est une honte pour nous tous que d’accepter que le salut d’une grande partie de la population congolaise relève de la charité étrangère pendant que la richesse nationale est détournée par quelques-uns !

Par Rigobert OSSEBI

commentaires

Haut de page