Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Union Européenne envisage une possible mission d'intervention en République centrafricaine (Wall Street Journal)

par Sam La Touch 17 Décembre 2013, 13:22 Centrafrique France UE Mission d'intervention Armée française Wall Street Journal Articles de Sam La Touch

L'Union Européenne envisage une possible mission d'intervention en République centrafricaine (Wall Street Journal)

L'Union Européenne envisage une possible mission d'intervention en République centrafricaine.
Des diplomates indiquent qu'aucune décision ne serait prise dans un avenir proche sur une mission militaire ou civile en RCA.
The Wall Street Journal Par Laurence Norman
Traduction SLT

BRUXELLES - Les ministres des Affaires étrangères de l'Union Européenne (UE) ont déclaré qu'ils allaient envisager d'effectuer une éventuelle mission civile ou militaire en République centrafricaine .

Ces derniers jours, la France a demandé de l'aide européenne au-delà de l'aide financière pour aider à soutenir le déploiement de ses troupes en République centrafricaine.

Dans une déclaration sur la situation dans ce pays d'Afrique lundi dernier, les ministres des Affaires étrangères ont confirmé la " volonté de l'UE d'examiner l'utilisation de moyens" qui aideraient à stabiliser la République centrafricaine, y compris de possibles interventions "civiles et militaires" de l'UE. Les diplomates de l'UE, toutefois, ont signalé qu'aucune décision ne serait prise dans un proche avenir.

Les ministres des Affaires étrangères ont également déclaré que lorsque la sécurité serait rétablie dans le pays, l'UE devrait envisager une sorte de contribution à la sécurité du pays " pour garantir un règlement durable de la crise."

La France a déployé 1.600 soldats de la République centrafricaine dans le cadre d'une mission autorisée par les Nations Unies pour stabiliser ce pays enclavé, qui a été ravagé par un cycle de représailles motelles entre musulmans et chrétiens. Le gouvernement français déclare d'avoir envoyé des troupes dans le pays pour une mission de six mois afin de soutenir une force multinationale de soldats africains.

Néanmoins, depuis le début de l'intervention le 5 décembre, les forces françaises se sont trouvées progressivement très proches des lignes de front dans un conflit extrêmement volatil, obligées d'entreprendre des patrouilles risquées afin de désarmer les milices.

Cependant, plusieurs diplomates européens, ont dit qu'il n'y avait pas de réel élan derrière une mission de l'UE pour ce pays, du moins pour l'instant.

Un fonctionnaire de l'UE a déclaré qu'il y avait eu seulement qu'une brève discussion sur ce sujet à la réunion des ministres des Affaires étrangères de lundi et que la France avait conclu il y a quelques jours que pour le moment les Etats membres de l'UE avaient une faible probabilité d'approuver à l'unanimité une opération en République centrafricaine. Ce fonctionnaire a déclaré qu'une future opération de maintien de la sécurité était sans doute plus probable.

L'UE a un certain nombre de missions civiles et militaires en Afrique, y compris une mission de formation de l'armée au Mali, une équipe de conseiller en sécurité à la frontière en Libye et une mission de police en République démocratique du Congo.

Le Royaume-Uni, la Belgique, l'Espagne et l'Allemagne sont parmi les pays qui assurent le transport et le soutien logistique de la mission dirigée par les Français dans la République centrafricaine .

Le Ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré qu'il existe "d'autres pays " qui envisagent d'offrir une aide militaire, mais il n'a pas donné de détails.

" La position de la France a été soutenue à l'unanimité" a-t-il déclaré à la sortie de la réunion.

M. Fabius a déclaré que les chefs de gouvernement de l'UE discuteront plus tard cette semaine de la situation dans ce pays d'Afrique lors de leur sommet de fin d'année.

Dans leur communiqué publié lundi, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont dit qu'ils allaient envisager de revoir leur contribution d'aide humanitaire, dont le volume a déjà triplé cette année à 60 millions d'euros ( $ 83,000,000 ). L'UE a également contribué à la hauteur de 50 millions € à la force de stabilisation de l'Union africaine.

Stacy Meichtry a contibué à cet article.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page