Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La présidence centrafricaine s'en prend aux forces françaises (Opex)

par Opex 360 24 Décembre 2013, 08:07 Centrafrique France Françafrique Djotodia Sangaris Armée française

La présidence centrafricaine s'en prend aux forces françaises  (Opex)

La présidence centrafricaine s'en prend aux forces françaises

Opex

Déclarations de Guy Simplice Kodégué porte-parole du gouvernement centrafricain au sujet de l’accrochage du 22 décembre, au cours duquel trois combattants de l’ex-rébellion ont été tué par les forces françaises, à Bangui.

“Il ne s’agissait pas d’une opération de désarmement, et il n’y a pas eu de coups de feu (ndlr, de la part des membres de la Séléka), contrairement à ce qui a été dit dans certains médias français”, a-t-il ainsi affirmé. Selon lui, les trois hommes tués étaient “des membres de la garde présidentielle”. Et d’ajouter, en parlant d’un acte délibéré : “Ils ont été froidement abattus par les éléments de la force Sangaris”.

Selon l’Etat-major des armées, à Paris, les militaires français engagés à Bangui ont ouvert le feu à deux reprises au cours de la journée du 22 décembre. Une première fois contre “un groupe d’une demi-douzaine de personnes soupçonnées d’être des ex-Séléka” et s’apprêtaient à “faire usage de leurs armes” qu’ils avaient pointées en direction des troupes françaises.Une seconde fois “contre un tireur isolé”.

Suite à cela, une manifestation a eu lieu a rassemblé des milliers de personnes qui entendaient ainsi dénoncer la “partialité” des militaires français.

commentaires

Haut de page