Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un groupe d'Islamistes liés à Al- Qaïda a enlevé au moins 120 civils kurdes dans un village de la province d'Alep

par Sam La Touch 13 Décembre 2013, 21:29 Articles de Sam La Touch Al-Quaïda Syie Kurdes

Un groupe d'Islamistes liés à Al- Qaïda a enlevé au moins 120 civils kurdes dans un village de la province d'Alep
Un groupe d'Islamistes liés à Al- Qaïda a enlevé au moins 120 civils kurdes dans un village de la province d'Alep
Russia Today

Un groupe d'Islamistes liés à Al- Qaïda ont enlevé au moins 120 civils kurdes d'un village dans la province d'Alep près de la frontière avec la Turquie, a déclaré l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme.

Les combattants de l'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL), un groupe d'insurgés très actifs en Irak et en Syrie, sont entrés dans le village de Ihras, à 20 kilomètres au sud de la ville frontalière d'Azaz, en prenant des otages civils puis en les transportant dans un lieu inconnu, selon l'Observatoire basé à Londres.

L'Observatoire a ajouté qu'il y avait six femmes parmi les captifs.

L'incident est le dernier dans le conflit armé entre Kurdes syriens et factions islamiques. L'Observatoire a indiqué que 51 civils kurdes des villes de Manbij et Jarablus, au nord-est d'Alep, ont été enlevés par des combattants islamistes depuis début décembre.

Les combattants de l'EIIL ont expulsé 15 familles kurdes de leurs maisons dans la ville de Tal Abyad dans la province d'Idlib au début du mois de décembre, d'après des informations de l'observatoire. Des activistes ont affirmé que les familles ont été accusés de soutenir le Parti démocratique kurde Union.

"Cela ressemble à la manière de procéder de l' EIIL, qui est un groupe lié à Al-Qaïda dans le nord de la Syrie, et qui est de plus en plus fort à l'heure actuelle" selon les déclarations du journaliste d'investigation Paul Lashmar à Russia Today (RT). "Il semble qu'il ait développé une bataille sur plusieurs fronts. Ce n'est plus seulement les rebelles et le gouvernement syrien. Nous avons de plus en plus de preuves que les éléments djihadistes se renforcent et fomentent de nombreux combats autour d'eux ".

L'escalade des tensions entre les rebelles islamistes anti-gouvernementaux et la milice kurde dans les régions du nord de la Syrie - y compris Efrin, Alep, Hassake, et Qamishly - ont forcé des milliers, y compris un grand nombre de Kurdes, à s'échapper de la région.

Les rebelles liés à Al-Qaïda ont attaqué à plusieurs reprises le territoire kurde syrien, situé le long de la frontière entre la Turquie et l'Irak, cherchant à prendre le contrôle de la région et de créer un émirat islamique.

Le nombre de Kurdes en Syrie est de plus de deux millions et constitue le plus grand groupe majoritaire ethnique du pays. Beaucoup sont à la recherche d'autonomie politique - similaire au Kurdistan irakien en Irak - ou l'indépendance pure et simple dans le cadre du Kurdistan.

" Ils ont essayé de profiter de la situation pour créer un Etat séparatiste, qui couvre plusieurs frontières y compris des parties de la Turquie, de sorte qu'ils ne sont pas non plus populaires auprès des Turcs. Les Kurdes sont militarisés et bien armés, il sera donc intéressant de voir comment les Kurdes vont réagir", a déclaré Lashmar.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page