Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affaire Dieudonné. Aurélie Filipetti ministre de la Culture ou de la censure ?

par Sam La Touch 9 Janvier 2014, 15:01 Articles de Sam La Touch France Dieudonné Aurélie Filipetti Ministre de la CUlture Edwy Plenel Le Grand Journal Censure

Affaire Dieudonné. Aurélie Filipetti ministre de la Culture  ou de la censure ?

Le mardi soir, la ministre de Culture (Aurélie Filipetti), Edwy Plenel (directeur de Médiapart) et le rappeur Rost ont débatu avec passion au sujet de l'interdiction des spectacles de Dieudonné sur le plateau du "Grand Journal" sur Canal Plus, l'émission d'Antoine Decaunes.

La ministre de la Culture (ou de la censure ?) s'est montrée particulièrement combative à l'égard de l'humoriste le plus subversif et controversé de France. Voici des extraits de l'émission :

Après avoir qualifié Dieudonné de "militant politique, militant extrêmiste, militant négationniste" pour mieux justifier sa charge contre l'humoriste, elle enchaîne : "le négationnisme, en France, c'est un délit pénal. A ce titre, il ne peut pas se draper dans la liberté de création ou d'expression pour faire ce genre de propagande abjecte".

Le rappeur Rost contre l'interdiction des spectacles rétorque qu'il veut un débat appaisé et propose un débat contradictoire à Antoine Decaunes : "Invitez Dieudonné contre Manuel Valls !". En clair un bouffon contre un politique.

Et la ministre de la Culture de rétorquer :
"Non, je suis désolée. Non, non, non... On peut pas dire 3 minutes pour Hitler, 3 minutes pour les juifs, ça ce n'est pas possible". Comme si Dieudonné Mbala Mbala était l'avocat des nazis et Manuel Valls l'avocat des juifs ?

Puis Edwy Plenel prend la parole et fait bondir la ministre.
Edwy Plenel : "Il faut le condamner, il faut qu'il paye, en revanche, à l'occasion de cette affaire, un attentat contre nos libertés à tous est en train d'être commis"

La ministre de la Culture rétorque immédiatement :
"Ce n'est pas vrai ! Ce n'est pas un attentat contre nos libertés ! L'attentat contre la pudeur historique, c'est ce genre de propos et que ça puisse se présenter comme un spectacle. Ca n'a rien à voir avec la culture"

Plus tard, la ministre de la Culture poursuit :
"Les tribunaux ont jugé sept fois à titre définitif que monsieur Dieudonné était antisémite, était négationniste. On sait ce qu'il en est de son spectacle. Il y a du point de vue du droit une jurisprudence qui permet d'interdire des spectacles qui portent atteinte à la dignité de la personne humaine".

Et Edwy Plenel de répondre "Monsieur Dieudonné est l'agent de monsieur Valls et monsieur Valls est l'agent de monsieur Dieudonné", accusant le pouvoir de se servir de l'affaire Dieudonné pour éclipser des sujets d'actualité plus problématiques pour le gouvernement.

"C'est indécent de dire ça", s'est indignée la ministre de la Culture.

commentaires

Haut de page