Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Banques UE : insuffisance de fonds propres de 84 milliards selon l’OCDE (Blog Finance)

par Elisabeth Studer 28 Janvier 2014, 13:29 Europe Crise économique OCDE

Banques UE : insuffisance de fonds propres de 84 milliards selon l’OCDE (Blog Finance)
Banques UE : insuffisance de fonds propres de 84 milliards selon l’OCDE
Blog Finance
Elisabeth Studer

Après la Grèce, l’Allemagne, ce seraient désormais tous les pays membres de l’Union européenne qui seraient confrontés à une insuffisance des fonds propres de leurs banques. C’est en tout cas ce que laisserait entendre une nouvelle étude de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) relayée par l’hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche. Selon le journal, les besoin en capitaux propres des banques européennes seraient d’environ 84 milliards d’euros au total.

Des « révélations » qui interviennent alors que la Banque de Grèce (BdG) a récemment estimé que les banques grecques pourraient avoir besoin de nouveaux capitaux. La présidente de l’autorité nationale allemande de régulation du secteur (BaFin) indiquant parallèlement que les tests de résistance bancaires devant être menés prochainement en Europe pourraient conclure à un manque de capitaux de certaines banques allemandes .

Crédit agricole serait doté d’un déficit de capitaux le plus élevé avec 31,5 milliards d’euros. Les besoins de Deutsche Bank et Commerzbank s’élèveraient respectivement à 19 milliards et 7,7 milliards d’euros. Il n’a toutefois pas été précisé si l’OCDE faisait référence à l’entité cotée en Bourse Crédit agricole S.A. où à sa maison mère.

Bien qu’ayant utilisé une méthode différente de calcul des déficits, l’OCDE estime que la Banque centrale européenne (BCE) devrait arriver aux mêmes conclusions à l’issue de son audit et des tests de résistance des banques européennes.

Reste que toutes ces annonces pourraient s’avérer être des pressions – plus ou moins déguisées – menées en vue d’alléger les tests, la menace d’une nouvelle crise pouvant jouer en faveur des établissements financiers … ces derniers semblant un peu prompt ces derniers temps à afficher le drapeau rouge , histoire – peut-être ? – de terrifier les marchés.

Rappelons ainsi que la présidente de la BaFin, Elke König, avait d’ores et déjà averti à la mi-janvier que « selon les scénarios et postulats qui seront retenus, les tests pourraient révéler des besoins de capitaux additionnels chez certaines banques« . Demande à peine voilée pour revoir le contenu des scenario, avais-je alors suggéré ?

A noter que la dirigeante s’est par ailleurs montrée confiante pour la revue de la qualité des actifs à laquelle procédera la Banque centrale européenne avant les « stress tests », estimant qu’il n’y avait pas à craindre de mauvaise surprise. Sous-entendu qu’il pourrait y en avoir autre part ?

Rappelons par ailleurs, que c’est avec une certaine discrétion , qu’en pleine trêve des confiseurs, le Comité de Bâle a annoncé que le périmètre de définition du ratio de levier l’un des principaux critères financiers imposés aux banques en réponse à la crise, allait être assoupli.

Arguments invoqués par le forum chargé d’élaborer les nouvelles règles, regroupant banquiers centraux et régulateurs de 27 pays : ces modifications auraient été formulés en vue de “surmonter les différences » qui existaient auparavant « au niveau des comptabilités nationales ».

Si, suite à la crise financière de 2007, les banques s’étaient vues instaurées un ratio de levier, ce dernier imposant à chaque établissement de détenir à l’horizon 2018 des fonds propres représentant 3% de l’ensemble de ses actifs, sans prise en compte du risque, les établissements pourront désormais comptabiliser leurs opérations de financement à court terme en prenant en compte leurs positions nettes et non plus brutes (« netting »).

Sources : Reuters, AFP, Dow Jones Newswires

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com - 26 janvier 2014

A lire également :

. Les banques allemandes pourraient manquer de capitaux … spectre d’une crise pour alléger les stress tests ?

. Grèce : nouvelle recapitalisation des banques nécessaires ?

. 2014 ? Le patron de la Bundesbank prévoit une reprise accrue de la crise

. Bâle III: les banques obtiennent un allègement sur le ratio CoreTier 1

. Goldman Sachs : la crise lui ouvre la porte aux actifs des banques européennes

commentaires

Haut de page