Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cabale anti-Dieudonné (Le Libre Penseur)

par par Alimuddin Usmani 11 Janvier 2014, 08:30 Dieudonné France Liberté d'expression Manuel Valls Le Mur

 Cabale anti-Dieudonné (Le Libre Penseur)
Cabale anti-Dieudonné par Alimuddin Usmani
Le Libre Penseur
par Alimuddin Usmani

ITW d’un député suisse sur la cabale UMPS anti-Dieudonné.

«Valls est au socialisme ce qu’une actrice porno est à la virginité. »

Dans la classe politique française il n’y a guère que le Front National pour dénoncer l’acharnement de Manuel Valls à l’encontre de Dieudonné. En Suisse, le climat est un peu différent. Nous avons recueilli le témoignage d’un député socialiste du Canton de Neuchâtel, également actif dans le monde du théâtre. Il se livre à une critique en règle du ministre de l’Intérieur.

Alimuddin Usmani : Mathieu Béguelin, lors d’un récent débat à la radio vous avez défendu la liberté d’expression de Dieudonné. Regrettez-vous que le monde du spectacle et le monde politique ne soient pas plus mobilisés face à ce que bon nombre de gens estiment être de la censure ?

Matthieu Béguelin : Oui je le regrette. Je n’ai pas eu vent de beaucoup de gens du spectacle qui soutiendraient l’interdiction, mais peu osent le dire, certainement par peur d’être dès lors associés aux propos de Dieudonné. C’est la même chose au niveau des politiques. A mon sens, ce qui se passe dépasse de loin son cas particulier et ne laisse rien présager de bon pour la suite et pour la liberté artistique. Que répondront les autorités aux prochaines manifestations de Civitas, par exemple, contre tel ou tel spectacle qu’il juge blasphématoire ?

Le film « Case Départ » est une comédie au sujet de l’esclavage tandis que Canal plus a diffusé récemment un sketch sur le génocide au Rwanda. Ces deux productions humoristiques sont parfaitement admises par le pouvoir. Qu’est ce qui explique selon-vous qu’il soit interdit de faire du sarcasme à propos de la persécution des juifs durant la Seconde Guerre mondiale comme le fait, entre autre, Dieudonné ?

D’une part, c’est lié au fait que la Shoah a été sacralisée au point que l’aborder autrement que pour la commémorer revient à commettre une sorte de blasphème. D’autre part, il faut reconnaître la capacité rapide de réaction et de mobilisation d’organisation comme le Crif ou la Cicad, pour ne citer qu’elles, comme jouant un rôle déterminant dans cet emballement médiatique. A quoi s’ajoute enfin le fait que, comme pour tout sujet sensible, les réactions sont vite épidermiques et quittent rapidement le champ du rationnel.Alain Soral a comparé Dieudonné à Molière. L’œuvre artistique de Molière a été attaquée en son temps par le pouvoir royal. L’acharnement actuel du pouvoir à l’égard de Dieudonné ne valide-t-il pas cette comparaison ?

Je ne dirais pas cela car, même si Molière a eu maille à partir avec la Cour (notamment sa composante sacerdotale), il n’en demeurait pas moins, avec sa troupe, au bénéfice d’un financement du Roi. C’est assez loin d’être le cas de Dieudonné. Cela dit, plus généralement, tout artiste dénonçant d’une manière ou d’une autre le pouvoir ou l’hypocrisie de celui-ci a connu des démêlés plus ou moins sérieux. Ce fut le cas de Claude Autant-Lara ou de Godard lors de la Guerre d’Algérie, pour prendre un exemple plus récent que Molière.

Comment jugez-vous la personnalité de Manuel Valls ? Les critiques se focalisent sur le fait qu’il utilise l’appareil étatique pour régler un compte personnel avec l’humoriste.

Je ne suis pas psychologue. Politiquement, je vous dirai qu’à mon avis, Valls est au socialisme ce qu’une actrice porno est à la virginité.

Dans son humour, Dieudonné cible régulièrement le gouvernement socialiste de François Hollande qu’il accuse de se prosterner depuis le début de son mandat face au gouvernement d’extrême-droite de Netanyahu. En tant qu’homme de gauche quelle est votre opinion à ce sujet ?

Mon avis est que si la France voulait garder un minimum de crédibilité lorsqu’elle se targue d’être le « pays des Droits de l’Homme », elle devrait dénoncer avec vigueur le sort réservé aux Palestiniens et l’occupation illégale des territoires annexés par Israël. En ce sens, la présidence de François Hollande ne détonne hélas pas de celle de son prédécesseur.

Les partisans de Dieudonné estiment qu’il est diabolisé et censuré justement parce qu’il a le courage de s’attaquer aux lobbys pro-israéliens en France et au gouvernement israélien. Que pensez-vous du traitement infligé aux Palestiniens et aux immigrants africains en Israël ?

Cette situation me renvoie à cette citation de Hegel : « L’Histoire apprend à l’Homme que l’Homme n’apprend rien de l’Histoire ».

Le même François Hollande qui s’attaque au prétendu antisémitisme de Dieudonné a rendu un hommage appuyé au lendemain de son investiture à Jules Ferry qui avait déclaré en 1885 que « les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». Ne pensez donc vous pas qu’il y dans cette affaire Dieudonné une inversion totale des valeurs ?

Le parallèle me semble tiré par les cheveux. Autre temps, autre mœurs dit-on. L’emploi du mot « nègre » par Maupassant ne fait pas de lui un raciste. Par contre, pour être plus proche d’aujourd’hui, tant que Céline sera dans les bibliothèques municipales ou au programme du bac, il me semble peu cohérent de s’en prendre à un humoriste parce qu’il faire rire aux dépends de juifs (et de bien d’autres dans le cas de Dieudonné d’ailleurs).

Propos recueillis par Alimuddin Usmani, le 8 janvier 2014

commentaires

Haut de page