Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique. Massacres dans les provinces

par Sam La Touch 17 Janvier 2014, 16:43 Articles de Sam La Touch Centrafrique François Hollande Sangaris Massacres Armée française

Centrafrique. Massacres dans les provinces

Depuis l'intervention militaire française, le 5 décembre, les milices anti-balakas ont repris du poil de la bête et ont profité du désarmement initialement unilatéral des milices Séléka par les soldats français pour attaquer tous azimuths engendrant un cycle de représailles sanglantes. L'armée française avec un simple effectif de 1600 hommes pour un pays plus grand que la France s'est concentrée essentiellement dans Bangui et n'a pu empêcher les lynchages et le cycle de représailles qui ont fait écho à son intervention "Sangaris". Pourtant la situation est nettement plus catastrophique dans les provinces où aucunes forces militaires et humanitaires n'ont été déployées. Le cycle de représailles suite à l'intervention militaire française s'est amplifiée et l'on commence à en mesurer l'importance.

Le Monde signale un massacre dans la région de Bouar près de Bouar – à 450 kilomètres à l'ouest de Bangui – après l'attaque d'un convoi de musulmans par les membres d'une milice chrétienne « anti-balaka ». "Les corps étaient « répandus çà et là sur la route. Certains ont été tués par balles, d'autres à coups de machette », témoigne Achille Yakende, un commerçant qui se rendait à Bouar". (Les massacres se poursuivent en République centrafricaine).

Le "chef de guerre" François Hollande n'ayant pas envie d'envoyer plus de troupes, les médias, et l'ONU par leurs rapports alarmistes (et sans doute justifiés) souhaitent que la communauté internationale envoie plus de troupes en "Françafrique" pour contrôler le pays pour le compte de la France et des USA. Ce sont donc les tirailleurs africains : Rwandais, Camerounais, Congolais, Marocains et Gabonais qui sont pour l'instant charger de faire les pompiers d'une politique prédatrice monstrueuse menée depuis 50 ans par la France dans son pré-carré centrafricain. Depuis l'intervention française, il y aurait eu plus de 1000 victimes à Bangui et un million de déplacés dans le pays mais le chiffre pourrait être beaucoup plus conséquent si l'on tient compte de ce qui se passe dans les provinces. L'AFP s'était déjà fait l'écho de massacres inter-confessionnels commis dans les villages. (Centrafrique: 27 musulmans tués dans un village par une milice (AFP 13 décembre 2013). La Croix-Rouge fait état aussi d'une centaine de morts dans la localité de Bouzoum à des centaines de kilomètres au nord-ouest de Bangui (Centrafrique. Près d'une centaine de morts à Bouzoum selon la Croix-Rouge ). Des massacres qui pourraient être beaucoup plus importants compte tenu du manque d'information en provenance des provinces de la RCA.

La vieille stratégie coloniale ne consiste-telle pas non plus à diviser pour mieux régner ? Dans un premier temps on soutient la milice Séléka minoritaire en la portant au pouvoir pour ensuite intervenir et la désarmer et renforcer ses propres forces militaires au nom de raisons humanitaires. Les petites "guerres humanitaires" du "chef de guerre" Hollande coûtent chers aux Centrafricains mais peuvent rapporter gros aux multinationales françaises avec un maximum de pwofitation si c'est la communauté internationale qui paye pour la pax françafricaine en collaboration avec l'Africom.

Lire aussi :
- Centrafrique et lapsus de Kouchner : « ce qui aurait été bien c’est qu’ils viennent avec nous en Françafrique » 
- Carnage en Centrafrique. Des "milliers" de morts...
- Centrafrique. Les USA et les tirailleurs françafricains entrent dans la danse néocoloniale 
- Centrafrique: les USA vont mettre à disposition des avions de transport (AFP) 
- Centrafrique: les Etats-Unis vont convoyer un contingent rwandais (AFP) 
- 850 soldats rwandais en route vers la Centrafrique (AFP) 
- Centrafrique : les tirailleurs congolais arrivent en Centrafrique 
- Centrafrique: La France entraîne les tirailleurs marocains avec elle (Algérie Patriotique)
- Centrafrique. Le "chef de guerre" Hollande se casse les dents sur l'intransigeance de l'Union européenne
- Afrique. Les nouveaux tirailleurs de l'Empire 
- Chaos en Centrafrique et nouvelle rébellion. Le résultat de la politique africaine de Paris depuis 50 ans
- Pourquoi la France a-t-elle laissé la Séléka prendre le pouvoir en Centrafrique ? 
- La France pompier pyromane en Centrafrique 
- Centrafrique : La France intensifie la crise humanitaire (Irib) 

commentaires

Haut de page