Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fuite du rapport de l’UE : l’UE va dépenser des millions pour contrôler et cibler des médias alternatifs, des journalistes et des médias sociaux... ( Acseipica.blogspot.fr)

par Acseipica.blogspot.fr 30 Janvier 2014, 18:02 UE Censure Médias Contrôle

Fuite du rapport de l’UE : l’UE va dépenser des millions pour contrôler et cibler des médias alternatifs, des journalistes et des médias sociaux... ( Acseipica.blogspot.fr)
Fuite du rapport de l’UE : l’UE va dépenser des millions pour contrôler et cibler des médias alternatifs, des journalistes et des médias sociaux...
 Acseipica.blogspot.fr

Christof Lehmann (nsnbc) - Selon une déclaration publiée par le parti conservateur pan-européen MELD, la Commission européenne projette d’investir environ deux millions d’euros pour restreindre les reportages des médias critiques envers l’UE - ainsi que des opinions critiques de l’UE sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter jusqu’aux élections au Parlement européen en 2014.

Selon le MELD, l’UE projette des mesures, incluant des amendes pour les médias, obligeant les médias à publier des rétractations ou des corrections, et refusant les journalistes critiquant l’UE et l’accès aux médias. D’autres mesures que projettent les Commissaires de l’UE non-élus incluent le contrôle de voix critiques de l’UE dans les réseaux sociaux. Dans des annonces dans les journaux danois, le MELD déclare qu’il trouve les mesures projetées inacceptables et les considère comme une agression contre la liberté d’expression et anti-démocratiques.

Les affirmations du MELD sont corroborées par un article du Daily Telegraph. Selon l’article, le Daily Telegraph a vu des propositions de dépense confidentielles et des documents internes, projetant une vaste campagne de propagande sans précédent en amont et au cours des élections au Parlement européen en 2014.

Le Telegraph rapporte que l’une des clés de la stratégie sera « les outils de contrôle de l’opinion publique » et “identifier très tôt si les débats politiques parmi les followers sur les réseaux sociaux et les blogs ont le potentiel de susciter l’intérêt des médias et des citoyens”.

Selon les propositions confidentielles de dépense, le journal britannique rapporte que le budget pour une « analyse qualitative des médias » doit être augmenté de £1.7 million. Alors que la plus grande partie des fonds doit être trouvée dans des budgets existants, il serait question de lever l’année prochaine 797,000 livres britanniques supplémentaires, et cela malgré des appels pour que les dépenses de l’UE reflètent l’austérité nationale. Selon la proposition confidentielle, rapporte leTelegraph, l’UE est censée porter une attention spéciale aux pays qui ont vécu un élan d’euro-scepticisme.

“Les communicants institutionnels du Parlement doivent avoir la capacité de contrôler les conversations publiques et le ressenti sur le terrain et en temps réel pour comprendre les « sujets à la mode » et pouvoir réagir vite, d’une façon ciblée et pertinente pour se joindre à la conversation et en influencer le cours, par exemple en fournissant des faits et des chiffres pour déconstruire les mythes. »

En dehors du MELD, Paul Nuttall, le député leader du UKIP, a critiqué les propositions. Selon Nuttall, la campagne transgresserait la neutralité de la fonction publique de l’UE en transformant les fonctionnaires en une « patrouille de trolls » épiant l’Internet pour réaliser des contributions politiques indésirables et superflues aux débats sur les réseaux sociaux.

Selon le Telegraph, Nuttall a déclaré : “Dépenser plus d’un million de livres pour que les fonctionnaires de l’UE deviennent des trolls sur Twitter pendant leurs heures de bureau est un gaspillage et c’est vraiment ridicule.” A part être ridicule, la campagne de propagande est la suite d’une tendance anti-démocratique et potentiellement dangereuse qui a été observée dans des états européens membres de l’OTAN depuis 2011.

Au début du soi-disant Printemps Arabe en Libye et en Syrie, plusieurs rédacteurs en chef de médias indépendants, y compris le scribe, ont remarqué que les réseaux sociaux ont été inondés par une désinformation sur le rôle de l’OTAN dans les guerres contre la Libye et la Syrie pendant que quelques médias indépendants, y compris le site Web Stop NATO, sous la direction de Rick Rozoff, nsnbc no spin news, le blog qui a précédé nsnbc international, ont été suspendus pendant les journées cruciales de la campagne de l’OTAN contre le gouvernement libyen.

Les projets de l’UE pour refuser l’accès des journalistes critiques aux briefings de presse et aux événements concernant les élections constituent une tentative de facto de manipuler l’opinion politique dans l’Union européenne. Les campagnes pour mettre les médias à l’amende sont susceptibles de cibler en particulier les médias qui critiquent les politiques de l’UE et constituent une attaque de la liberté de la presse. De plus, faire payer des amendes aux médias est particulièrement rude pour les médias indépendants qui ne perçoivent pas de subventions professionnelles ou gouvernementales.

commentaires

Haut de page