Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le gouvernement français entre en guerre contre Dieudonné

par Sam La Touch 4 Janvier 2014, 09:51 Articles de Sam La Touch France Dieudonné Manuel Valls Christiine Taubira François Hollande Racisme Antisémitisme

Le gouvernement français entre en guerre contre Dieudonné
«Il faut qu'il y ait des manifestations pour que les tribunaux puissent considérer qu'il y a un trouble à l'ordre public, pour que la décision du ministre de l'Intérieur et du préfet soit justifiée sur des bases légales», propose en effet l'avocat. «Ces manifestations sont saines», approuve le ministre de l'Intérieur. Une position, quelque peu inhabituelle pour cette fonction, qu'il justifie: «On a le droit de manifester dans notre pays contre ces propos antisémites et racistes.» Le FigaroValls décidé à se battre sur tous les terrains contre Dieudonné  (voir la première vidéo ci-dessous)

"Le ministre a précisé qu'il allait donner instruction aux préfets, à l'occasion de chaque spectacle, d'"apprécier si le risque de trouble est caractérisé et justifie d'interdire la représentation"."Hollande: BFM "il faut approuver et soutenir" l'initiative de Valls contre Dieudonné (voir la deuxième vidéo ci-dessous)

Suite aux protestations de la LICRA et du CRIF, le gouvernement français entre dans la danse pour livrer bataille contre l'humoriste Dieudonné Mbala Mbala en raison de ses propos "antisémites et racistes" proférés lors de ses spectacles. Les ministères de l'intérieur et de la justice sortent l'artillerie lourde.

Manuel Valls qui n'est plus à une blague près sur les Noirs et les Arabes d'Evry ("pas assez de blancos, pas assez de White" ; Du Valls dans un bas de soie (BdA)), entend poursuivre Dieudonné pour troubles à l'ordre public tout en incitant à manifester lors de ses spectacles au risque de chauffer à blanc des mouvements radicaux, une situation de nature à provoquer un trouble à l'ordre public. Cela avec la bénédiction du président François Hollande qui devant le CRIF a tout à la fois brocardé l'Algérie et dénoncé l'humoriste Dieudonné pour ses propos "antisémites". Lui non plus n'est pas avare de petites blagues racistes du style "un Africain cela n'a pas de manteau" (François Hollande à propos du président sénégalais Macky Sall : « Un Africain n’a pas de manteau » (Panamza) ; Les pitreries racialistes du "chef de guerre" François Hollande ).

Cette fois-ci, c'est la ministre de la justice, Christine Taubira, qui après s'être fait remonter les bretelles, entre aussi dans la danse comme en témoigne l'article du Canard. Dans son article "Ca part en Quenelle" (31.12.13) le Canard Enchaîné déplore le manque de réaction de la Ministre et l'absence de poursuite judiciaire :
"Tiens où elle est passée, Christine Taubira, en pleine tourmente Dieudonné ? Quelles instructions a-t-elle données aux parquets généraux ? Il y a de quoi rire, en effet, quand on sait qu'aucune des condamnations déja prononcées n'a été exécutée. Dieudonné se marre, et il y a de quoi. Le ministre del'Intérieur se fâche mais il est impuissant. La ministre qui pourrait agir est aux abonnés absents. Une idée de sketch pour le prochain spectacle ?"

Il semble que la ministre de la justice ait bien compris le message relayé par les médias.

Lire sa réaction subite dans les colonnes de Libération reprenant une dépêche de l'AFP : Valls appelle à collecter au plus vite les amendes impayées de Dieudonné

" A la chancellerie, on soulignait que le Trésor public, et donc Bercy, a en charge le recouvrement de ces amendes, mais «se heurte à l’insolvabilité» de Dieudonné. En cas d’impossibilité persistante, Bercy peut saisir le parquet pour engager une procédure de «contrainte judiciaire» prévue par le code de procédure pénale et pouvant éventuellement déboucher sur un emprisonnement (en l’occurrence d’un maximum de trois mois).

De son côté, Christiane Taubira estime dans sa tribune que «sanctionner avec efficacité est indispensable mais ne suffira pas. Pas lorsqu’un pitoyable bouffon spécule davantage sur les dividendes d’un scandale que sur les risques judiciaires».

«Ces provocations putrides testent la société, sa santé mentale, sa solidité éthique, sa vigilance. Il nous faut y répondre, car la démocratie ne peut se découvrir impuissante face à des périls qui la menacent intrinsèquement. Il faut donc descendre dans l’arène, disputer pied à pied, pouce par pouce l’espace de vie commune, faire reculer cette barbarie ricanante, la refouler, occuper le terrain par l’exigence et la convivialité», écrit la ministre."

Sont-ils en train de faire de l'humoriste le plus subversif et le plus controversé de France un nouveau martyr ? Dieudonné passera-t-il par la case prison ?

Le gouvernement français entre en guerre contre Dieudonné

Après avoir soutenu les manifestations devant les théâtres où se produit Dieudonné pour créer un "trouble à l'ordre public", Valls se félicite ici du "combat" des maires de Nancy et Metz qui veulent interdire les spectacles de Dieudonné dans leur ville, il envisage ensuite les suites juridiques à mettre en oeuvre contre l'humoriste en convoquant la ministre de la justice, Christiane Taubira, "pour mener ce combat".

"Il faut approuver et soutenir l'initiative du gouvernement" et de Manuel Valls contre Dieudonné. Même l'incitation à la création "d'un trouble à l'ordre public" au travers de manifestations virulentes ?

A 8'45'' Pierre Joxe a égratigné jeudi son successeur place Beauvau, Manuel Valls, à propos de l'affaire Dieudonné.: Interrogé sur France Inter sur l'interdiction des spectacles de Dieudonné envisagée par Manuel Valls, Pierre Joxe a glissé: "Peut-être que j'avais de meilleurs conseillers juridiques que lui".

Haut de page