Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les milices libyennes détiennent des milliers de prisonniers

par Sam La Touch 23 Janvier 2014, 08:10 Libye Prisonniers Crimes de guerre Torture Articles de Sam La Touch Guerre Guerre civile

Les milices libyennes détiennent des milliers de prisonniers
Les milices libyennes détiennent des milliers de prisonniers
Libya militias holding thousands prisoner 
AP
Traduction SLT

Tripoli - les centres de détention des milices en Libye détiennent près de 5 000 personnes en prison, et environ 35 000 civils sont toujours déplacés de force en raison de la guerre civile qui ravage le pays depuis 2011, a déclaré mardi un groupe international de défense des droits humains, au moment où le gouvernement soutenu par l'Occident est enfermé dans une lutte de pouvoir avec un parlement à majorité islamiste.

Dans son rapport annuel, Human Rights Watch (HRW) a déclaré que le gouvernement intérimaire avait du faire face à de "multiples défis" l'année dernière, comme par exemple traiter avec des "groupes armés innombrables" qui imposent leur autorité dans certaines parties du pays, à des personnes détenues sans procès, et à l'incapacité des autorités de mener des enquêtes appropriées dans une vague d'assassinats et d'attentats qui ont secoué le pays depuis la guerre.

HRW a déclaré dans son rapport que près de 8 000 détenus restent en détention depuis la guerre civile qui a renversé le dictateur Mouammar Kadhafi. Parmi eux, seulement 3 000 sont détenus par le gouvernement, tandis que le reste est détenu dans les prisons des milices où les abus et les décès sont très répandus.

Depuis la chute de Kadhafi, la Libye n'a pas d'armée ni de police qui fonctionne, et elle s'appuie fortement sur les milices indisciplinées pour maintenir l'ordre. Certains groupes de combattants résistent cependant à l'autorité du gouvernement et un groupe a même pris le contrôle des installations pétrolières et les ports du pays à l'est.

Les violations des droits surviennent à un moment où le bloc islamiste au parlement a fait plusieurs tentatives infructueuses pour obtenir la démission du Premier ministre Ali Zidan au travers des votes de défiance.

Le mardi, le parti politique des Frères musulmans a annoncé qu'il retirait ses cinq ministres du gouvernement d'Ali Zidan. Ce qui va encore affaiblir son gouvernement mis à mal, car il sera difficile pour lui de remplir les postes vacants sans approbation parlementaire à présent sans doute peu probable.

Le chef du parti Justice et Construction Mohammed Sawan a déclaré dans un communiqué que les ministres de l'électricité, de la jeunesse, de l'économie, du pétrole et du logement vont quitter leurs fonctions après "l'échec dévastateur du gouvernement dans l'accomplissement de ce qu'il a promis de faire".

Le gouvernement de Zidan soutenu par l'Occident doit faire face à l'opposition des islamistes à la fois des frères musulmans et d'un autre groupe de salafistes ultraconservateurs. Des Indépendants ont rejoint plus tard l'opposition dans un contexte de détérioration de la sécurité.

AP

Les milices libyennes détiennent des milliers de prisonniers

commentaires

Haut de page