Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après le FMI et la Bundesbank, l’UE veut « mobiliser » votre épargne (L'Express.be)

par Express.be 15 Février 2014, 02:20 FMI UE Bundesbank Allemagne Epargne des citoyens

 Après le FMI et la Bundesbank, l’UE veut « mobiliser » votre épargne (L'Express.be)
Après le FMI et la Bundesbank, l’UE veut « mobiliser » votre épargne

L'Express.be

Après le FMI et la Bundesbank, c’est maintenant au tour de l’Union européenne de suggérer ouvertement que l’épargne des citoyens européens pourrait être utilisée pour renflouer l’économie des Etats membres. Reuters rapporte que l’UE a publié un document qui explore une nouvelle méthode pour libérer le bloc de sa trop grande dépendance à l’égard des banques : il prévoit une « mobilisation » des économies des 500 millions de citoyens. « La crise financière et économique a sapé la capacité du secteur financier à transférer des fonds vers l’économie réelle, en particulier l’investissement de long terme », indique-t-il. Pour certains commentateurs, il s’agit d’une confession de l’incapacité de l’UE de trouver des solutions viables pour résoudre la crise, cinq ans après le début de celle-ci.

Le document prévoit également qu’au cours du second semestre, la commission demandera à l’EIOPA, l’Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles, de lui proposer un projet de loi pour « mobiliser plus d’épargne de retraite pour des financements de long terme ».

Les banques se sont en effet plaintes qu’elles n’avaient plus la capacité de prêter aux entreprises en raison de la nouvelle réglementation bancaire, mise en place après la crise, qui les force à disposer d’un plus grand ratio de réserves. Les dirigeants européens prévoient également de mener une étude d’ici la fin de cette année pour déterminer la faisabilité de la mise en place d’un compte d’épargne européenne, qui pourra être ouvert à tous et dont l’objet sera de mettre des fonds à la disposition des PME, pour leur permettre d’investir.

Les critiques observent que c’est désormais l’Union qui va décider de la destination de nos économies. Dans ce cas, le terme «confiscation » est donc peut-être plus approprié que «mobilisation».

Source: Express.be

commentaires

Haut de page