Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Centrafrique. Décès d'un militaire français (Cameroon Voice)

par Cameroon Voice 24 Février 2014, 07:43 Centrafrique Sangaris Armée française Décès Militaire français

Centrafrique. Décès d'un militaire français  (Cameroon Voice)
Centrafrique. Décès d'un militaire français

Cameroon Voice

Un militaire français engagé dans l'opération Sangaris en Centrafrique a été grièvement blessés dimanche dans un accident de la circulation, et est décédé de ses blessures, a indiqué le ministère français de la Défense dans un communiqué publié sur son site internet.

Le dimanche 23 février, dans la région de Bouar, 400 km à l'ouest de Bangui, capitale centrafricaine, dans le cadre de l'opération Sangaris, un véhicule blindé léger, avec à son bord 3 militaires français, a été victime d'un accident de la circulation alors qu'il progressait avec deux autres véhicules sur une piste en latérite, selon le communiqué.

Les 3 soldats français ont été blessés dont un grièvement. Malgré les soins prodigués par ses camarades puis par le médecin de l'équipe sanitaire arrivée peu après, ce dernier a succombé à ses blessures. Il s'agit d'un caporal du régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers. Les 2 autres blessés ont été évacués par hélicoptère sur Bangui où ils ont été pris en charge. Leur pronostic vital n'est pas engagé, selon le communiqué.

La mission à laquelle participait cet équipage visait à sécuriser la région de Bouar, et notamment en conduisant des patrouilles sur les axes routiers autour de la ville, c'est-à-dire contrôler la libre circulation, faire appliquer les mesures de confiance et y faire cesser toute exaction éventuelle.

Il s'agit du 3ème militaire mort en Centrafrique depuis le début de l'opération Sangaris, indique le communiqué du ministère français de la Défense.

Actuellement, 2000 militaires français sont déployés dans cette opération conformément à la décision du président français François Hollande de renforcer la force Sangaris.

Le 14 février, le président français François Hollande a décidé de renforcer les effectifs militaires français déployés en Centrafrique, de 1600 à 2000.

La France a lancé en décembre dernier, avec l'aval de l'ONU, une opération de maintien de la paix en République centrafricaine, baptisée Sangaris, appuyant la force africaine également présente sur le territoire centrafricain : la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA).

Un militaire français engagé dans l'opération Sangaris en Centrafrique a été grièvement blessés dimanche dans un accident de la circulation, et est décédé de ses blessures, a indiqué le ministère français de la Défense dans un communiqué publié sur son site internet.

Le dimanche 23 février, dans la région de Bouar, 400 km à l'ouest de Bangui, capitale centrafricaine, dans le cadre de l'opération Sangaris, un véhicule blindé léger, avec à son bord 3 militaires français, a été victime d'un accident de la circulation alors qu'il progressait avec deux autres véhicules sur une piste en latérite, selon le communiqué.

Les 3 soldats français ont été blessés dont un grièvement. Malgré les soins prodigués par ses camarades puis par le médecin de l'équipe sanitaire arrivée peu après, ce dernier a succombé à ses blessures. Il s'agit d'un caporal du régiment d'infanterie chars de marine (RICM) de Poitiers. Les 2 autres blessés ont été évacués par hélicoptère sur Bangui où ils ont été pris en charge. Leur pronostic vital n'est pas engagé, selon le communiqué.

La mission à laquelle participait cet équipage visait à sécuriser la région de Bouar, et notamment en conduisant des patrouilles sur les axes routiers autour de la ville, c'est-à-dire contrôler la libre circulation, faire appliquer les mesures de confiance et y faire cesser toute exaction éventuelle.

Il s'agit du 3ème militaire mort en Centrafrique depuis le début de l'opération Sangaris, indique le communiqué du ministère français de la Défense.

Actuellement, 2000 militaires français sont déployés dans cette opération conformément à la décision du président français François Hollande de renforcer la force Sangaris.

Le 14 février, le président français François Hollande a décidé de renforcer les effectifs militaires français déployés en Centrafrique, de 1600 à 2000.

La France a lancé en décembre dernier, avec l'aval de l'ONU, une opération de maintien de la paix en République centrafricaine, baptisée Sangaris, appuyant la force africaine également présente sur le territoire centrafricain : la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA).

commentaires

Haut de page