Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David Cameron offre son soutien à Hollande en Afrique(7 sur 7)

par 7 sur 7 2 Février 2014, 05:11 François Hollande David Cameron France Grande-Bretagne Afrique Centrafrique

David Cameron offre son soutien à Hollande en Afrique(7 sur 7)
David Cameron offre son soutien à Hollande en Afrique
7 sur 7

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé vendredi sur la base militaire de Brize Norton, près d'Oxford, le renforcement de l'aide à la France au Mali et en Centrafrique sous la forme d'un soutien logistique aérien. "Nous avons discuté du soutien vital que les Français apportent aux pays de l'Union africaine au Mali et en Centrafrique", a déclaré David Cameron en confér

ence de presse commune avec le président français François Hollande. "Je veux rendre hommage au leadership courageux et déterminé de François sur ces questions", a-t-il dit, ajoutant "soutenir totalement ces efforts".

"Nous avons été l'un des premiers pays à proposer notre aide et aujourd'hui j'offre de nouveaux vols logistiques et un soutien en matière de réapprovisionnement en carburant des avions dans les airs", a-t-il annoncé.

"Nous pensons tous les deux que la communauté internationale devrait faire plus pour soutenir les pays africains afin d'éviter des conflits incontrôlables", a-t-il fait valoir.

__________________________________________

Accords militaires entre la France et le Royaume-Uni

7 sur 7

Le Premier ministre britannique David Cameron et le président français François Hollande se sont entendus vendredi, lors de leur premier sommet franco-britannique, pour poursuivre et renforcer des projets militaires conjoints, notamment concernant un drone de combat et un missile anti-navire.

Ces accords, matérialisés par la signature d'une série de lettres d'intention sur la base militaire aérienne de Brize Norton située à proximité d'Oxford (centre de l'Angleterre), doivent permettre de réaliser des économies dans les dépenses de défense en développant une mutualisation de moyens militaires.

Le premier accord porte sur la commande commune pour près de 500 millions de livres (un peu plus de 600 millions d'euros) de missiles anti-navire léger (ANL) destinés à équiper les hélicoptères des marines des deux pays.

L'ANL est développé par le missilier européen MBDA, une coentreprise du britannique BAE Systems, de l'européen Airbus Group et de l'italien Finmeccanica.

Le second accord porte sur le futur drone de combat (FCAS) franco-britannique, pour lequel les deux pays se sont engagés à cofinancer une étude de faisabilité sur deux ans d'un coût total de 120 millions de livres (145 millions d'euros).

L'étude est confiée au groupe français Dassault Aviation et au britannique BAE Systems, qui travailleront avec les motoristes Snecma (Safran), Rolls-Royce et avec les groupes d'électronique Thales et Selex.

"Nous allons rester à la pointe des technologies de défense en investissant 120 millions de livres ensemble dans la phase de faisabilité d'un engin de combat sans pilote", a ainsi déclaré David Cameron. Le groupe Dassault a salué "une avancée majeure en matière de coopération aéronautique militaire franco-britannique".

Un contrat de 10 millions de livres (12 millions d'euros) a également été conclu pour développer en commun des véhicules sous-marins détecteurs de mines.

Les ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian et Philip Hammond se sont engagés à poursuivre la mise en œuvre d'une force interarmée de 10.000 hommes dont la constitution devrait être effective en 2016.

commentaires

Haut de page