Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France en guerre ininterrompue depuis 2001

par Sam La Touch 16 Février 2014, 07:07 Articles de Sam La Touch Guerre France néocolonialisme Afghanistan Centrafrique Mali Libye Côte d'Ivoire

La France en guerre ininterrompue depuis 2001

Fin 2001, sans l'aval du Parlement et dans le plus grand secret le "chef de guerre" Jacques Chirac téléguidé par son Etat-Major décide de faire entrer la France en guerre en Afghanistan au côté des forces atlantistes. Les forces de l'armée française interviennent dans la guerre d'Afghanistan dans deux opérations internationales distinctes : la force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) sous commandement de l'OTAN et l'opération Enduring Freedom sous commandement américain. En 2010, elle est quatrième contributrice de la coalition. Les forces combattantes sont retirées fin 2012.

En 2010, le chef de guerre Nicolas Sarkozy décide de lancer les troupes en Côte d'Ivoire, la représentation nationale ne sera consultée (à titre facultatif) qu'après le bombardement d'Abidjan qui a fait des milliers morts. Sarkozy lance la guerre française pour porter au pouvoir son ami Ouattara à la suite d'élections truquées par les partisans de son poulain dans le nord de la Côte d'Ivoire (à l'instar du trucage des primaires de l'UMP en France ). Les troupes françaises sont encore présentes en Côte d'Ivoire et ont été récemment renforcées avec la création d'une base opérationnelle renforcée sous l'égide du chef de guerre François Hollande.

En 2011, Sarkozy décide d'entrer en guerre contre le régime de Kadhafi et fait bombarder, dans le cadre de l'OTAN, le pays tout en fournissant un soutien logistique aux djihadistes libyens qui constituent les principales forces armées révolutionnaires sur lesquels s'appuient l'OTAN. Les services secrets français, selon le Coriere Della Sera, auraient été aussi impliqués dans l'assassinat de Kadhafi qui aurait pourtant participé au financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 à hauteur de dizaines de millions d'euros.

En janvier 2013, le nouveau "chef de guerre" François Hollande décide avec son état-major de lancer une guerre au Mali pour chasser les Djihadistes dont un certain nombre avait été précédemment armé par les forces de l'OTAN en Libye. A noter que la représentation nationale, encore une fois, ne sera consultée qu'après le raid lancé par l'armée française en janvier alors quece plan de guerre dormait dans les cartons de l'Etat-major français depuis 2009.

En décembre 2013, François Hollande et son Etat-majoraprès avoir laissé venir au pouvoir les milices islamistes de la Séléka en mars 2013 qui ont porté Djotodia à la présidence centrafricaine décide de faire intervenir directement l'armée française en décembre 2013 pour les désarmer et renvoyer leur leader Djotodia. S'ensuit un cycle de représailles entre milices chrétiennes et musulmanes qui aboutit à l'épuration ethnique de musulmans ou de chrétiens dans des régions entières du Centrafrique.Le Parlement ne sera informé et ne se prononcera comme toujours, qu'après l'intervention militaire lancée par le "chef de guerre".

Le livre Blanc de la défense prévoit, pour les futures années, un renforcement des troupes militaires françaises dans la région du Sahel au prétexte de la lutte contre le terrorisme mais en réalité, il s'agit de contrôler les richesses minières fabuleuses de ces pays.
L'Etat français sous la Vème République, est-il une machine de guerre néocoloniale dont le pillage de l'Afrique enrichi ses multinationales et ses concitoyens ? On évoquera la dépendance énergétique française à l'égard de l'uranium nigérien mais aussi les apports financiers considérables pour le Trésor Public qui stocke près de 60%des réserves monétaires des 15 pays francophones soumis au franc CFA. Rappelons aussi qu'aucune décision de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), de l'union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de leurs banques centrales ne peuvent être prises sans l'accord de la Banque de France.
Une Afrique francophone sous tutelle économique, militaire et politique française ? On rappellera aussi qu' en Afrique, en l'espace de 20 ans, près de 70% des coups d'état ont eu lieu en Afrique francophone. Une malédiction française ?

commentaires

Haut de page