Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le camerounais doit libérer l'Afrique francophone de la domination barbare française (Cameroon Voice)

par Léon Tuam 7 Février 2014, 06:58 Cameroun France Afrique francophone Libération

Le camerounais doit libérer l'Afrique francophone de la domination barbare française (Cameroon Voice)
Le camerounais doit libérer l'Afrique francophone de la domination barbare française

Par Léon Tuam 

Cameroon Voice

L’une des missions sacrées du Cameroun c’est de libérer l’Afrique francophone de la domination barbare française

_______

Sur les corps dans les tombes ou restés en l’air sans sépulture des nourrissons, des enfants et adultes d’Afrique qui tombent ou sont tombés il y a peu ou longtemps en RCA, au Congo, en Cote d’Ivoire, en Libye, au Tchad, au Cameroun, en Guinée, au Gabon, au Niger, au Faso, au Mali, etc.

Sur les corps de ces frères et sœurs africains partis pour toujours à cause des conflits et injustices qu’entretient la France et ses amis sur notre continent pour que jamais ne se couche leur soleil, sur ces corps, sur tous ces corps qui nous sont si chers, d’entrée de jeu je pose les feuilles d‘arbre de paix et que leurs âmes reposent en paix.

Ces frères et sœurs qui tombent ou sont tombés en RCA, en Côte d’Ivoire, au Congo, etc. et à côté desquels parfois l’on a vu des nourrissons et enfants allongés auprès des parents ou des enfants qui tiennent par les habits et tentent en vain de réveiller les corps déjà inertes de leurs mères sans rien y comprendre,
Ah mes frères et sœurs africains, seules deux mains les tuent : La main traitresse locale associée à celle étrangère assoiffée des richesses africaines. Nous devons vaincre nos divisions, nos différences et nos rancœurs pour nous unir et mettre fin à ces astuces et conduites criminelles des pompiers-pyromanes.

Au milieu de cette obscurité que créent nos dirigeants, nous ne devons pas faillir à notre devoir de perception nette des choses et du patriotisme. Ce n’est pas pour notre bien que l’étranger nous tendra le bâton pour punir nos fossoyeurs locaux.

Ainsi, les traitres qui seront appuyés par la France pour verser le sang des Camerounais, des Africains, seront combattus et sévèrement punis tôt ou tard.

La France dans l’espace africain francophone brille et passe en maître dans cet art. Le Cameroun est une île entourée des terres incessamment en ébullition, le Cameroun ressemble à un Insecte autour duquel tourne et tourne un Coq et n’attend que le moment propice pour lui sauter dessus et l’avaler.

Aux Camerounais je dis et j’insiste : L’heure n’est pas à la diversion, aux rancœurs et aux divisions. Nous avons une expérience singulière, nous avons une blessure et une douleur inoubliables qui attendent d’être vengées. Nous avons un grand héritage à sauver et sauvegarder jalousement, O peuple d’Um Nyobé !

Peuple d’Um Nyobe, malgré l’inconsistance et la traitrise de nos dirigeants qui nous fragilisent, malgré les durs coups que nous avons reçus d’eux, comprenons que le Cameroun n’est pas à eux ; il revient au peuple.
Patriotes camerounais de l’intérieur et de l’extérieur, nous avons beaucoup de missions sur cette portion d’Afrique qu’est le Cameroun, mais nous avons une mission ancestrale et divine préalable ou essentielle en Afrique : Il s’agit de débarrasser l’Afrique francophone de la domination et de la dictature barbares françaises.

Camerounais, l’Afrique, et surtout francophone, regagnera sa souveraineté à partir de ce bout de terre d’Um Nyobé. Nous n’avons pas droit a l’erreur. Malgré nos problèmes multiples, nous sommes une grande chance pour l’Afrique. Nous sommes un peuple qui sait agir pour l’autre.

Peuple camerounais, la France oublie que nous n’avons oublié ni pardonné les crimes affreux, ou les génocides qu’elle a perpétrés sur notre peuple ainsi que ses ingérences continues et soutenues dans les affaires de notre pays. Nous avons un régime, un système moribond à nettoyer, certes !

Mais, mes frères et sœurs, ce travail de nettoyage ne saurait prendre corps et se dérouler en s’appuyant sur la France qui nous doit beaucoup : l’argent, la dette morale et la dette du sang. La libération réelle et totale du Cameroun ne peut se faire qu’avec des forces progressistes camerounaises. L’Inde, le Brésil, la Chine et d’autres pays se sont libérés par eux-mêmes.

D’aucuns diraient que c’est être naïf. Non, ce sont eux les naïfs, car chaque fois que l’on s’appuie sur l’occident ou bien quand cet occident dit qu’il nous vient en aide, alors c’est lui-même qu’il vient aider.
La pauvreté, la misère, les conflits et morts par milliers d’Africains n’émeuvent pas l’occident, les Droits Humains bafoués en Afrique ne l’émeuvent pas non plus ; il s’en sert tout simplement pour se faire une santé économique, politique, morale et sociale. Et des Salauds l’applaudissent.

Que les Camerounais en ces temps troubles n’écoutent pas les sirènes nationales opportunistes sans patriotisme ni vision qui depuis certaines capitales européennes et d’autres pays africains veulent reproduire le schéma ivoirien ou centrafricain au Cameroun.

Que les Camerounais se tiennent prêts à pleurer leurs morts du passé en infligeant une leçon particulière de courage et de patriotisme à la France et aux traitres-collabos qui regardent le Cameroun comme la prochaine proie à fondre dessus. Au Cameroun, le Coq aura à sa gorge l’insecte qui va l’étouffer et l’émasculer complètement.

Vigilance ! Vigilance ! Afin que s’accomplisse cette mission ancestrale et divine à partir de ce point de l’Afrique, qui est de mettre fin en Afrique aux crimes et zèles d’une France qui en réalité ne représente rien.

Les vrais stratèges doivent de plus en plus entretenir les Camerounais et les peuples africains sur la lutte et moyens de résistance face aux oppresseurs extérieurs et sur les enjeux de cette libération.


Léon Tuam
06 Février 2014

commentaires

Haut de page