Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le "chef de guerre" Hollande va-t-il finir le sale boulot commencé par Sarkozy en Libye ?

par Sam La Touch 1 Février 2014, 20:42 Articles de Sam La Touch Libye OTAN USA France François Hollande Sarkozy Mali Centrafrique

Le "chef de guerre" Hollande va-t-il finir le sale boulot commencé par Sarkozy en Libye ?

Après avoir envahi militairement le Mali ( la France ayant préalablement soutenu et armé les djihadistes libyens qui se sont répandus ensuite au Mali), après le Centrafrique (où la France a soutenu la Séléka dans son accession au pouvoir avant de la chasser neuf mois plus tard), le "chef de guerre" François Hollande entend finir le sale boulot entamé par Sarkozy en Libye.


Le Canard Enchaîné (27.01.14 Une troisième guerre antiterroriste en Afrique ?) confirme les informations du Figaro et de Reuters selon lesquels l'Etat-major français fort de ses succès au Mali et en Centrafrique (?) entendrait intervenir dans le sud de la Libye là où la rébellion pro-Kadhafi est encore active.

"Une opération internationale pour mettre un terme à l'instabilité qui prévaut actuellement dans le sud de la Libye serait un scénario idéal, a déclaré aujourd'hui le chef d'état-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud."(La France évoque une opération en Libye (Le Figaro/ Reuters)
Inutile de dire que le monarque de la République guidé par le lobby militaro-industriel et l'Etat-major en toute opacité et sans aucun contrôle parlementaire a endossé ce plan comme ceux du Mali (L’intervention militaire française au Mali était prévue depuis 2009 (Vidéo) ) et du Centrafrique, le dernier lui étant soufflé par le Général Puga (Centrafrique. Le général Benoît Puga à la manœuvre à l'Elysée (LDC) ). Ce sont bel et bien les militaires qui manoeuvrent dans les coulisses la marionnette de l'Elysée en étroite collaboration avec l'OTAN et l'oncle Sam.

"A la fin de décembre, lors d'un conseil de défense tenu à l'Elysée, François Hollande avait demandé à ses interlocuteurs militaires et civils de ne pas rester l'arme au pied. Selon lui, "les armées françaises" doivent avoir "la capacité d'agir sur trois théâtres d'opération". Y compris simultanément s'il le faut. Après le Mali et llaCentrafrique, quel est donc le terrain sur lequel Hollande veut encore jouer les chefs de guerre ? Lundi 26 janvier, l'amiral Edouard Guillaud s'est chargé d'affranchir sur ce point une vingtaine de journalistes curieux. " Le sud de la Libye est devenu un véritable trou noir, a-t-il tenu à leur dire. L'idéal serait de monter une opération internationale avec l'accord des autorités (Libyennes)". (Le Canard Enchaîné 29.01.14, Une troisième guerre antiterroriste en Afrique ?).

Pourquoi le sud de la Libye ? Parce que la communauté noire des Toubous d'une part et les pro-Kadhafi d'autres part font encore de la résistance face au gouvernement fantoche imposé par l'OTAN. La question reste aussi de savoir de qui Hollande tire ses analyses si ce n'est de l'Etat-major et de ses liens actuels très étroits avec Washington ?


Les Etats-Unis semblent soutenir fortement ce projet militaire français dans la droite ligne du projet Sarkozy-Cameron. Le "chef de guerre" élyséen et un certain nombre des membres du gouvernement ne sont-ils pas des habitués de ces think thank US tels que la French-American Foundation (Atlantico Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains).

Selon Le Canard Enchaîné, les relations entre l'Etat-major français et étatsunien n'auraient jamais été aussi bien portantes.
"Désormais, Hollande, est considéré par Washington comme un allié "des plus proches"" ((Le Canard Enchaîné 29.01.14, Une troisième guerre antiterroriste en Afrique ?).

Récemment, les USA se sont félicitées de l'action et de l'occupation française au Mali. (Le Figaro, Mali: l'Amérique loue le travail de l'armée francaise)
Faut-il croire que si le terrorisme n'existait pas dans la région du Sahel, les Etats-Unis et la France l'inventeraient ? En tous les cas le "terrorisme" semble être devenu le prétexte pour justifier l'occupation militaire de toute la sous-région en passant par le Niger, le Mali, le Centrafrique et bientôt ...la Libye ?

Lire aussi : 
- François Hollande ou le triomphe du néocolonialisme et de la reconquête coloniale de l'Afrique 
- Chaos en Centrafrique et nouvelle rébellion. Le résultat de la politique africaine de Paris depuis 50 ans 
- La France pompier pyromane en Centrafrique 
- Exclusif : comment la France a soutenu la Séléka en Centrafrique  

commentaires

Haut de page