Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dictateur Sassou Nguesso, grand organisateur de spectacles (Par Benjamin BILOMBOT BITADYS)

par Benjamin BILOMBOT BITADYS 16 Février 2014, 20:13 Sassou Nguesso Congo-Brazzaville

Le dictateur Sassou Nguesso, grand organisateur de spectacles (Par Benjamin BILOMBOT BITADYS)
SASSOU NGUESSO, GRAND ORGANISATEUR DE SPECTACLES

Par Benjamin BILOMBOT BITADYS

Il y a belle lurette que Sassou, le PCT et les épigones du « chemin d’avenir » ne pensent plus et ne réfléchissent plus aux grands défis du Congo-Brazzaville à l’instar de la santé, l’éducation, l’emploi, le
logement, l’assainissement urbain et la protection de l’environnement. Ils chantent l’air du temps. Ils font désormais dans l’événementiel. Celui qui domine dans les sphères dirigeantes de l’heure. Ils viennent de changer de partition. Sassou Nguesso, le PCT et les épigones du « chemin d’avenir » se sont découvert une nouvelle vocation : l’organisation de spectacles à grands renforts de publicité.

Fêtes à gogo au Congo
Non il ne s’agit pas du roman de Jean Bruce « Congo à gogo ». Il s’agit du grotesque « féti na féti », un concept assimilé par les idéologues des loisirs que compte l’entourage de l’ex-marxiste-primitif de L’Alima. Au Congo-Brazzaville, il ne se passe plus de mois sans que ne soit annoncée la tenue d’un colloque, d’une commémoration, d’une conférence, d’un sommet, d’un symposium ou d’un forum. C’est devenu une véritable passion pour Sassou Nguesso et ses thuriféraires, décidés de prendre leurs compatriotes pour des gogos en organisant des fêtes à...gogo. Ces cérémonies grandiloquentes et budgétivores ont pour objectif de ceindre de lauriers le front du locataire de Mpila et de soigner à l’international son image entachée par la dictature. Tout le monde est gagnant, aussi bien ceux qui organisent à Brazzaville des colloques sans grand intérêt sinon celui d’inviter des personnalités connues (lire l’article de mwinda.org), ces mêmes invités qui repartent les poches pleines et, enfin, les hôtels des dignitaires du pouvoir qui affichent complet. Il s’agit bel et bien d’une corruption à tour de bras, aux frais de la princesse. En dépit DE la misère galopante au Congo, Sassou a tellement d’argent qu’il ne sait plus quoi en faire... « Ah ces nègres ! » doivent se dire Attias, Durand, Ockrent et compagnie quand ils voient la détresse dans laquelle leur généreux hôte a plongé ses compatriotes.


Les « Blancs » de service
« Plus inattendue, pour les non-initiés, la présence à ces cérémonies orchestrées par Richard Attias et Cécilia Attias ex Sarkozy d’hommes politiques tels Jean-François Copé, Michel Rocard, Rachida Dati, Jean-Pierre Raffarin et d’une poignée de vétérans du PAF et de l’arène médiatique hexagonale saisis sur le tard par le virus africain, tels Charles Villeneuve, élevé à la dignité de M. Loyal du Cérémonial Christine Ockrent, Etienne Mougeotte ou Guillaume Durand. Lequel animera avec une éprouvante désinvolture la table ronde des Nobel » (L’Express.fr, 12 février 2014).

Au cours de la grand’messe pour la commémoration du 25è anniversaire de l’accord tripartite Angola Cuba-Afrique du sud, Sassou Nguesso a annoncé la création d’une fondation pour la paix. Est-ce le prélude d’une retraite politique ou prétexte pour d’autres colloques ou forums à venir ?


Benjamin BILOMBOT BITADYS

Le dictateur Sassou Nguesso, grand organisateur de spectacles (Par Benjamin BILOMBOT BITADYS)

commentaires

Haut de page