Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accaparements des terres : vers l’installation d’un village des Sans terre devant la cité administrative du Mali (CAD Mali)

par CAD Mali 28 Mars 2014, 20:53 Accaparement des terres Mali

Accaparements des terres : vers l’installation d’un village des Sans terre devant la cité administrative du Mali (CAD Mali)
Accaparements des terres : vers l’installation d’un village des Sans terre devant la cité administrative du Mali

CAD MALI

Aujourd’hui, la question du foncier est devenue une équation très difficile à résoudre avec son corolaire de violation des droits humains.

Des citoyens et citoyennes, tant au niveau urbain, péri-urbain, que rural surtout dans l’Office du Niger, sont dépossédées tous les jours de leur terre, de leur maison, sans aucune information et sensibilisation au préalable, au profit de certains nantis et des soit disant investisseurs.

Plusieurs milliers de personnes sont victimes de cette politique « de deux poids deux mesures ». Si certains ont perdu la vie d’autres vivent encore avec des séquelles, après avoir subi des d’emprisonnements ou autres déceptions. Cela à, l’image de Sanamandougou et Saou par la Société Société Moulins Modernes du Mali SA – M3, de Sansanding par la Société Sucrière de Markala - SOSUMAR et de San suite à un abus de pouvoir d’un préfet.

Face à cette situation, certains mouvements sociaux se sont regroupés au sein d’une convergence dénommée Convergence malienne contre les accaparements de terres (CMAT) avec pour but de lutter contre toute forme d’accaparement des terres, y compris les ressources naturelles. Cette convergence se veut être aussi une force de propositions pour la sécurisation des terres et de la gouvernance foncière en général.

Nonobstant des multiples démarches pacifiques et légitimes, et de nombreuses interpellations des autorités à tous les échelons, les paysans et paysannes de certaines zones n’ont pu cultiver sur leurs terres au cours des trois dernières années. Cet état de fait les a plongé dans une situation de précarité avec pour conséquence, l’exode rural, la perte de leur dignité, la dislocation des familles, la famine.

Dans une démarche de recherche de solution en vue de permettre aux victimes de vivre dans la dignité et continuer à nourrir leur famille et le pays, la CMAT composée de l’Association des Organisations Paysannes Professionnelles (AOPP), la Coalition des Alternatives Africaine Dette et Développement (CAD-MALI), la Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali (CNOP-MALI), la Ligue pour la Justice, le Développement et les Droits de l’Homme (LJDH) et l’Union des Associations de Coordination d’Associations pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis (UACDDDD)/No Vox, a décidé d’initier un sit-in dénommé « Villages des Sans terres » à Bamako devant la Cité Administrative à partir du 31 mars jusqu’à l’obtention de réponses claires aux doléances.

Le village mobilisera les victimes tant au niveau des zones rurales que urbaines et périurbaines touchées. « Le Village des Sans Terre » à pour objectif d’amener les autorités à remettre dans leurs droits les victimes et à sécuriser le foncier et les ressources naturelles du peuple malien dans la perspective de l’élaboration de la loi foncière pour asseoir une souveraineté alimentaire et nationale.

Outre la marche pacifique pour la remise des doléances des victimes aux autorités et l’installation du village des sans terre, des débats et des témoignages autour de la thématique seront organisé entre les victimes et les autres acteurs (autorités, coopération internationale, médias…), des projections de film seront également au m

commentaires

Haut de page