Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Algérie : 10 000 gendarmes et policiers déployés à Ghardaïa après des affrontements meurtriers (JAI)

par JAI 20 Mars 2014, 14:25 Algérie Affrontements Soldats Gendarmes Ghardaïa

Algérie : 10 000 gendarmes et policiers déployés à Ghardaïa après des affrontements meurtriers (JAI)
Algérie : 10 000 gendarmes et policiers déployés à Ghardaïa après des affrontements meurtriers

JAI

Depuis plusieurs jours, de violents heurts ont lieu à Ghardaïa entre jeunes arabes et berbères. 10 000 gendarmes ont été dépêchés mercredi dans les principales artères de cette cité de 400 000 habitants située à 600 km au sud d'Alger.

C'est un nouveau cycle de violence qui a lieu à Ghardaïa depuis près d'une semaine. Trois Chaâmbas (Arabes) ont été tués, 200 personnes blessées et des centaines de magasins ont été brûlés dans ce site inscrit au patrimoine mondiale de l'Unesco.

La perle du Sud, célèbre en particulier pour son marché millénaire de bijoux, tapis et cuirs, offre depuis quelques jours un spectacle de désolation avec ses boutiques majoritairement fermées quand elles ne sont pas brûlées et noires de suie, et ses ruelles jonchées de débris.De temps à autre, des échauffourées éclatent, surtout dans le quartier mixte de Hadj Messaoud où sont morts les trois jeunes samedi soir. Les habitants des deux communautés s'y sont barricadés avec de la ferraille et de vieux meubles.

Les écoles restaient quant à elles fermées pour le septième jour consécutif. Aissa, un Mozabite, ne renverra pas sa fille au lycée où elle a été frappée. "Choquée par ce qui lui est arrivé, ma fille refuse de retourner à l'école, explique-t-il. "En classe de baccalauréat cette année, comment peut-elle se concentrer dans ces conditions ?", s'est-il inquiété.

>> Lire aussi : les Mozabites et les autres

Dans les familles des trois victimes enterrées lundi, la douleur est poignante. Le père de l'une d'entre elles réclame justice. "Ce que nous voulons, c'est la mort du tueur de notre fils", lance l'homme de 70 ans...

Lire la uite

commentaires

Haut de page