Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Areva : négociations sous haute tension au Niger (Libération)

par Liberation 7 Mars 2014, 17:52 Areva Niger France Uranium

Areva : négociations sous haute tension au Niger (Libération)
Areva : négociations sous haute tension au Niger

Libération

Le PDG du numéro 1 mondial du nucléaire civil est arrivé à Niamey, ce vendredi, pour négocier les conditions d’exploitation de l’uranium du nord du pays.

C’est l’ONG Oxfam qui a vendu la mèche : Luc Oursel, le patron d'Areva, est à Niamey ce vendredi pour tenter d’arracher un compromis avec les autorités nigériennes sur les conditions d’exploitation de l’uranium du nord du Niger. Depuis des semaines, celles-ci négocient d’arrache-pied sans parvenir à un accord. Le gouvernement de Niamey réclame l’application du code minier datant de 2006, qui se traduirait par une augmentation substantielle de la fiscalité à laquelle le mastodonte français du nucléaire civil a échappé jusqu’ici. Le taux de redevance versé par le groupe français passerait alors de 5,5% à 12% de la valeur des ressources extraites. Soit un afflux de 15 à 20 millions d’euros chaque année dans les caisses du Niger, un des Etats les plus pauvres au monde.

Mais le groupe dirigé par Oursel fait de la résistance, arguant que l’alourdissement des coûts de production entamerait gravement la rentabilité des deux mines exploitées depuis plus de quarante ans par Areva à Arlit : Somaïr et Cominak. Il évoque même leur possible fermeture à plus ou moins brève échéance. Bluffe-t-il pour tenter de préserver ses avantages acquis ? Pas si simple. Car dans cette affaire, deux logiques s’opposent : celle du développement et de la justice fiscale pour Niamey, et celle de la rentabilité financière pour Areva. Et chaque camp a des arguments à faire valoir...

Lire la suite

commentaires

Haut de page