Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comprendre le mouvement contre-insurrectionnel en Crimée et ses connexions avec la situation en Syrie

par Sam La Touch 2 Mars 2014, 09:51 Articles de Sam La Touch Ukraine Crimée Syrie Russie Turquie USA UE Coup d'Etat

Comprendre le mouvement contre-insurrectionnel en Crimée et ses connexions avec la situation en Syrie
Le mouvement contre-insurrectionnel en Crimée

The Crimean Anti-Coup Move
Par Moon Of Alabama
www.moonofalabama.org


Traduction SLT

Le parrainage du coup d'état contre le gouvernement élu démocratiquement et le président de l'Ukraine, par les États-Unis et l'UE, a plusieurs finalités et implications stratégiques. L'une d'entre elles est la base de la marine russe en mer Noire qui est utilisée par les Russes pour défendre la Syrie. Une prise de contrôle du gouvernement à Kiev était nécessaire mais pas suffisante pour neutraliser cette base qui est un atout stratégique russe. Pour ce faire, une prise de contrôle de l'administration locale de la Crimée et de tous ses pouvoirs devait également avoir lieu. La Crimée est historiquement russe et la plupart des habitants sont des Russes ou des russophones. Il ya aussi une petite minorité de Tatars de confession musulmane.

Il semble y avoir eu des plans pour instrumentailiser cette minorité afin de favoriser une prise de contrôle du gouvernement de Crimée par le nouveau gouvernement issu du coup parrainé par l'Occident.

À la mi Décembre 2013, le site turc Aydinlik Daily rapportait que :

Selon des nouvelles parues dans la presse française, ukrainienne et russe, les services secrets turcs ont été impliqués dans l'organisation des manifestations pro-UE en Ukraine. Des informations émanant de ces trois pays ont révélé que l'Organisation nationale de renseignement turque ( MIT : Milli Istihbarat Teskilati) a organisé le transfert de séparatistes en Ukraine, notamment des djihadistes Tatars formés en Turquie. Selon le site français d'informations "Egalité et Réconciliation", des dizaines de djihadistes Tatars de Crimée ont été exfiltrés de Syrie par le MIT et transférés en Ukraine via la Turquie sur un vol Istanbul-Sébastopol de Turkish Airlines le 22 Novembre. Selon des informations émanant du Service de sécurité ukrainien (SBU), les Tatars de Crimée qui ont participé aux manifestations dans la capitale ukrainienne Kiev le 21 Novembre ont été chargés d'établir la sécurité de la place. Le personnel de sécurité de Crimée qui a obtenu le soutien de mouvement séparatiste "Azatlık" opérant dans la ville russe de Kazan a reçu le soutien politique de Nail Nabiullin, l'actuel président de la Ligue Tatar de la jeunesse au sein "d'Azatlık".

Le 26 février, peu de temps après le coup d'Etat et que le gouvernement de Kiev ait été installé, des groupes Tatars se sont révoltés dans la capitale de Crimée.
En Crimée, des bagarres ont éclaté entre des manifestants rivaux dans la capitale régionale de Simferopol où quelques 20.000 Tatars musulmans à l'appui des dirigeants intérimaires de l'Ukraine se sont affrontés avec un rassemblement pro-russe moins nombreux.

Les manifestants se sont battus à coup de pierres, de bouteilles et de coups de poing, alors que la police et les dirigeants des deux rassemblements ont eu du mal à s'intercaler entre les deux groupes.

Un fonctionnaire de la santé a déclaré qu'au moins 20 personnes ont été blessées, tandis que le ministère de la santé local a déclaré qu'une personne est morte d'une crise cardiaque. Les dirigeants tatars ont déclaré qu'il y avait une deuxième victime, une femme aurait été piétiné à mort par la foule. Les autorités n'ont pas confirmé cela.


La Voix de la Russie rapporte le contenu présumé d'e-mails piratés entre les putschistes à Kiev et un chef tatar. Des pirates ont affiché une citation de l'un des e-mails :

"Tout se passe selon le plan. Nous sommes prêts à passer à la deuxième partie de la pièce. Comme convenu en début de semaine dernière, mes gars avec des gens de la " Karpatskaya Sech " et l'UNA-UNSO arriveront là où cela est nécessaire, avec les armes nécessaires. Vous devez nous faire savoir les adresses des entrepôts à Simferopol, à Sébastopol, à Kertch, à Feodosia et Yalta, et le temps de la réunion ... ne vous inquiétez pas de l'argent, tout ira bien, un peu plus tard. A la fin, vous savez que si nous réussissons, vous aurez beaucoup plus".

Selon le texte, l'organisation néo-nazie "Trizub imeni Stepan Bandera" en compagnie de "Karpatskaya Sech" et de l'UNA-UNSO sont prêts à faire tout le sale boulot : tuer, brûler et bannir tous les adversaires de Maidan en Crimée. Les Tatars de Crimée doivent «seulement» leur fournir des «instruments», à savoir les armes et les stocker dans les villes les plus importantes de la Crimée.

Beaucoup de gens pourraient considérer que les nationalistes ukrainiens et les Tatars de Crimée poursuivent des objectifs différents, et leur union à première vue semble tout à fait inhabituelle. Cependant, ils ont un objectif en commun, qui est d'éliminer la population russophone de la région de Crimée et pour y parvenir leur «union» est nécessaire dans la poursuite de leur objectif stratégique commun.

Il est également important de noter qu'Aslan Omer Kyrymly est le fondateur de plusieurs sociétés et président du conseil d'administration de l'Association de Crimée commerce international (CIBA). Il contrôle d'importants flux financiers associés à divers projets d'affaires, à la fois en Ukraine et à l'étranger. Aslan Omer Kyrymly serait un véritable chef de file de la Mejlis des Tatars de Crimée.


Un anonyme (ou les services russes) a publié des e-mails entre le comploteur Klitschko et le gouvernement lituanien.
Le 27 février, les unités russes stationnées en Crimée et prises en charge par des paramilitaires prtendument locaux ont sécurisé deux aéroports et certains bâtiments du gouvernement dans les villes de Crimée. Un vol turc vers l'aéroport de Simferopol a été rappelé et l'envoi d'autres combattants turcs en Crimée a été annulé. Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a annoncé qu'il visitera aujourd'hui le gouvernement de Kiev issu du coup d'état :

"La Crimée joue un rôle majeur en Ukraine en raison de son emplacement stratégique et de sa formation multi-ethnique et multiconfessionnelle. Il est difficile de maintenir la paix en Eurasie, sauf si l'Ukraine est stabilisée. De même, le maintien de la paix dans la mer Noire est difficile, sauf si la Crimée est stabilisée." a ajouté Davutoglu.
...
Le statut de la Crimée au milieu de la crise en Ukraine ne peut pas être déterminé sans que la Turquie y joue un rôle, d'après les déclarations faites vendredi par un député du parti AKP au pouvoir en Turquie.


«La visite du ministre des Affaires étrangères turc [Ahmet] Davutoglu en Ukraine est une indication de l'intention de la Turquie d'être proactif dans l'évolution de la Crimée", a déclaré Samil Tayyar de l'Agence Anadolu.
...
Deux vols de la Turkish Airlines d'Istanbul à la capitale de Crimée Simferopol vendredi soir ont été annulés en plein escalade de la tension dans la péninsule.
...
Un peu plus tôt ce vendredi, une autre compagnie aérienne turque, Atlasjet, a annulé un vol à destination de Simferopol après que les médias aient divulgué que l'aéroport international de Simferopol avait été saisi par les groupes armés.

Une tentative présumée de coup d'Etat afin de saisir le ministère de l'Intérieur de la Crimée a été repoussée cette nuit.

A Kiev, les extrêmistes Tatars anti-russe ont appellé à plus de troubles.

Pendant ce temps, la député Tatar Mustafa Dzhemilev de Batkivshchyna a demandé au président intérimaire Oleksandr Turchynov d'agir et de déployer toute l'armée ukrainienne en Crimée.

«J'ai parlé avec Turchynov afin que toute notre puissance militaire soit déployée en Crimée. Il n'y a pas de menaces dans d'autres endroits pour le moment. Appelez à l'état ​​d'urgence et prenez le contrôle", a déclaré Dzhemilev cité par RBK-Ukraine.


Le tableau qui se dégage de ce qui précède semble montrer que :

- les services secrets turcs ont aidé les Tatars à soutenir un coup d'état anti-russe en Crimée.
- le Renseignement russe a profondément pénétré les communications des putschistes (voir la bande Nuland) et savait ce qui allait arriver.
- Les Russes ont aligné des forces militaires pour sécuriser la Crimée et empêcher l'infiltration de plusieurs unités tatars de Turquie
- Sur la Crimée, ainsi que dans d'autres endroits pro-russes dans l'est de l'Ukraine (Donetsk, Dnipropetrovsk et Mykolaïv), des mouvements contre-insurrectionnels demandent l'autonomisation de leur région du pouvoir interimaire et demandent l'aide de la Russie et éventuellement l'intégration dans la Fédération de Russie.
- Si tout ce passe bien pour les Russes, le coup "occidental" à Kiev aura abouti à ce que "l'Ouest " acquiert une faillite, la pauvreté de l'ouest de l'Ukraine alors que la Russie va acquérir l'industrie et les riches ressources de l'est de l'Ukraine et garder la Crimée comme atout stratégique.

- Dans le contexte de la guerre en Syrie, le coup d'État en Ukraine était une mesure pour contrer le soutien de la Russie à la Syrie. Sauf que la Crimée pourrait avoir fait tomber les putschistes et ces mesures pourraient avoir échoué.

Les États-Unis ne peuvent pas dire grand chose contre les troupes russes en Crimée. Selon les accords passés avec la Crimée, la Russie peut afficher jusqu'à 30 000 soldats là-bas. La taille actuelle de ses forces, est à la la moitié de ses capacités maximales. Si la Russie veut renforcer celles-ci, la Russie peut le faire en parfaite légalité nationale et internationale.

Aujourd'hui, le gouvernement de la Crimée a proposé d'effectuer un référendum sur le statut de la région, prévu le 30 mars et a appelé à l'aide les Russes. Qu'est-ce que l'"Ouest " peut dire contre cela ? Si l'autodétermination s'applique au Kosovo, elle s'applique également à la Crimée, ainsi que dans d'autres régions à l'est de l'Ukraine.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page