Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un candidat démocrate à la présidentielle accuse les Etats-Unis d'avoir provoqué la crise

par Sam La Touch 7 Mars 2014, 08:19 Ukraine USA Coup d'état Dennis Kucinich Articles de Sam La Touch

 Un candidat démocrate à la présidentielle accuse les Etats-Unis d'avoir provoqué la crise

Un candidat démocrate à la présidentielle accuse les Etats-Unis d'avoir provoqué la crise
Democratic presidential candidate accuses US of provoking Ukrainian crisis
Russia Today

Traduction SLT




S'éloignant de la ligne occidentale officielle contre "l'invasion de la Crimée par la Russie", l'ancien membre du Congrès de l'Ohio et candidat démocrate à la présidentielle, Dennis Kucinich, a déclaré que cette action russe est la conséquence de l'action secrète des États-Unis en Ukraine.

Kucinich a fait ces commentaires mardi soir en intervenant sur Fox News alors qu'il était l'invité de Bill O'Reilly. Selon lui, l'ingérence étatsunienne dans les affaires de l'Ukraine est à l'origine de la situation actuelle tandis que les Ukrainiens seraient instrumentalisés par les puissances occidentales.

Quand on lui a demandé comment il aurait géré la crise s'il avait été président, Kucinich a déclaré ce qui suit :

"Ce que je ferais ne consisterait pas à utiliser l'USAID et la National Endowment for Democracy avec l'argent des contribuables étatsuniens pour faire tomber un gouvernement élu en Ukraine, pourtant c'est bel et bien ce qu'ils ont fait. Je n'essayerai pas de forcer le peuple ukrainien à ratifier un traité avec l'OTAN contre son intérêt ni de créer un accord avec l'Union européenne, contraire à son intérêt économique".

O'Reilly a demandé : "Alors, c'est donc la faute des Etats-Unis si Poutine a procédé ainsi ? Avons-nous poussé les Russes à agir ainsi ? "

"Bill O'Reilly, si vous ne voyez pas le rapport de causalité, je ne sais pas ce que je peux faire pour vous", a déclaré Kucinich.

En février, Kucinich a écrit un article pour le Huffington Post dans lequel il affirmait que l'accord entre l'Ukraine et l'Union européenne serait utilisé de manière à attirer l'Ukraine "dans un accord militaire plus large avec les pays de l'UE", de manière à permettre à l'OTAN de se positionner dans un pays frontalier de la Russie.

Lorsque le président désormais déchu, Viktor Ianoukovitch, a rejeté l'accord de l'UE pour se rapprocher avec Moscou, des manifestations pro-occidentales ont éclaté à Kiev. Finalement, M. Ianoukovitch a fui le pays, entraînant une scission entre les populations pro-russes en Ukraine et ceux en faveur de liens plus étroits avec l'Europe.

"De ce que j'ai entendu, vous reprochez aux États-Unis d'avoir déstabilisé l'Ukraine, donnant ainsi un prétexte à Poutine pour l'envahir", a répondu O'Reilly.

"C'est à peu près cela", a réagi Kucinich. "Nous devrions être préoccupés pour le peuple ukrainien, car il est instrumentalisé à l'heure actuelle. Il serait instrumentalisés par le FMI pour constituer un nouveau programme d'austérité et par l'OTAN pour que celle-ci puisse s'installer à la frontière de la Russie. "

De manière prévisible, il n'y a pas de consensus entre les Etats- Unis et la Russie quant à savoir si oui ou non les troupes en Crimée constituent une force d'invasion. Le président russe Vladimir Poutine a rejeté l'idée mardi, affirmant que les soldats font partie des forces d'auto-défense de la Crimée et que Moscou ne cherche paz à entrer en guerre avec l'Ukraine".

Selon l'Associated Press, un responsable de la Maison Blanche a déclaré que les Etats-Unis n'exigeaient pas un retrait complet de la Russie. Au lieu de cela, il a déclaré que les États-Unis appellaient Moscou à redéployer ses troupes sur leurs positions normales et de réduire leur nombre à 11.000 comme prévu par l'accord avec l'Ukraine. Cependant, selon un rapport publié par Russia Today mardi, la marine russe est autorisée à dépoyer jusqu'à 25 000 soldats sur la péninsule de Crimée.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page