Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Algérie sera-t-elle bientôt la cible des criminels atlantistes ?

par Sam LaTouch 16 Mars 2014, 10:30 Articles de Sam La Touch Algérie OTAN USA France Israël Tunisie Libye Elections

L'Algérie sera-t-elle bientôt la cible des criminels atlantistes ?

Vous avez dit dans l’émission de Taddéï : « Vous m’inviterez un jour car ce sera au tour de l’Algérie d’être ciblée par une frappe ou une guerre. » Le pensez-vous toujours ?
Oui, je pense que ce qu’il se passe en Tunisie et au Mali et l’attaque contre la Syrie annoncent qu’effectivement les Etats-Unis sont en train d’exécuter un plan de recolonisation de l’ensemble du monde arabe et des pays musulmans – puisqu’il y a l’Iran aussi – qui ont échappé au colonialisme classique. Clairement, l’Algérie fait partie des cibles, comme l’Iran, et donc il est très important de voir qu’en défendant l’autodétermination du peuple syrien, on empêche les Etats-Unis d’attaquer les cibles suivantes. Ce que je dis dans ce cas, c’est que, en fait, il s’agit toujou
rs de la même guerre. Nous sommes dans les différents chapitres d’une même guerre de recolonisation.

(Entretien avec Michel Collon par Mohsen Abdelmoummmen dans Algérie Patriotique "La guerre en Syrie est un plan de recolonisation dont fait partie l'Algérie", 5 octobre 2013).

Les prochaines élections en Algérie sont les élections de tous les dangers. Un Bouteflika sénile s'accrochant au poste de président pour la quatrième fois et servant de paravent à la junte militaire au pouvoir. Celle-ci est arrivée au pouvoir par un coup d'état en annulant les élections remportées par le FIS dans les années 90 puis en instrumentalisant le terrorisme pour annihiler la majorité politique du pays. Ce fut le triomphe et le retour d'anciens "Harkis" revanchards soutenus par l'Occident qui ferma les yeux sur les crimes de l'armée contre les populations dans le cadre d'une véritable guerre civile. Mais à présent, ce n'est pas simplement le pouvoir en place en Algérie qui est menacé par l'Occident mais la stabilité du pays et son unité. Beaucoup avait annoncé qu'après l'attaque de la Libye, l'Algérie serait la prochaine sur la liste et cela d'autant plus qu'elle reste encore le seul pays vraiment indépendant dans le nord de l'Afrique et qui plus est qu'elle a retrouvé une stabilité économique et politique depuis une décade devenant ainsi la première puissance d'Afrique du Nord.

"L'enjeu géopolitique est clair: une Algérie forte capable de faciliter la mutualisation des potentialités actuellement en jachère en Tunisie et en Libye et de jouer un rôle de médiation en Egypte n'est pas une perspective réjouissante pour les cercles atlantistes qui parient sur l'"anarchie créatrice" et seraient peut-être même tentés de créer un nouvel abcès de fixation en Afrique du nord pour les bataillons de djihadistes dont la multiplication en Syrie commence à inquiéter Américains et Israéliens depuis que l'Empire a décrété leur fin de mission là-bas." [1].

Du fait de son indépendance économique et politique, l'Algérie s'est mise à refuser des marchés à Total comme à Arzew [2] et à renforcer ses transactions avec la Chine au grand dam de l'ancienne puissance coloniale [3]. Une stratégie risquée lorsque l'on connaît les punitions exercées par les impérialistes aux gouvernements qui traitent avec les BRICS. On se souvient du destin de Mouammar Kadhafi [4], de Laurent Gbagbo [5], de François Bozizé [6-7],...

Or, dans ce contexte, les forces militaires atlantistes (étatsuniennes et françaises) sont en train de circonscrire le pays. En Espagne, les Etats-Unis ont installé plus de 500 marines et des avions militaires dans la base étatsunienne espagnole de la ville de Moron. "Les Etats-Unis ont ainsi déployé une force militaire d’intervention conséquente, dans la petite ville de Moron en Espagne. Si le stationnement de militaires américains sur le sol espagnol n’est pas une nouveauté ce qui est nouveau est la spécificité dédiée à cette récente implantation. L’aveu du gouvernement espagnol est d’ailleurs de taille : » permettre à l’armée américaine d’intervenir dans le nord de l’Afrique en cas de troubles majeurs ». On ne saurait être plus clair !"[8].

Que ce soit en Tunisie, au Nord Mali ou au Niger, et qu’elles soient françaises ou US, les installations militaires se multiplient dans la région.

Selon le journal algérien AL Charough, les Etats Unis détiennent deux bases militaires en Tunisie d'où ils surveillent les régions frontalières algériennes et d'autres pays voisins de la Tunisie.

"De vastes agissements des services de renseignement US et de l'Africom sont bien visibles en Tunisie. les Américains seraient déployés dans quatre zones en Tunisie dont deux au sud du pays. L'une de ces bases se trouve à Ben Ghardan, une autre à Jarjis non loin de des eaux territoriales de la Libye. Selon les images satellites dont disposeraient les sources consultées par le journal", les marines et les soldats de l'Africom dotés de leurs munitions sont déployés sur les frontières terrestres de l'Algérie au pieds des monts d'al Chaaibi dans la province de Al Ghasri et un général américain assume le commandement de ces forces. Les experts "topograhes" et de satellite accompagnent ces forces [9]. Proche de la frontière algérienne, une base militaire de l'Africom a été construite à Remada en Tunisie dès 2011 et est à présent opérationnelle [10].

"Les marines dont le nombre serait d’une cinquantaine ont pris position au sud de la Tunisie à un vol d’oiseau des frontières algériennes depuis le mois de janvier 2014. «Un avion de type hélicoptère s’y est installé aussi», précise encore le Los Angeles Times. Ce n’est que l’aspect visible de l’iceberg et de l’énorme stratégie de guerre annoncée contre l’Algérie. En effet, depuis la fin de l’année précédente, des informations vérifiées font état d’une forte présence d’agents des services de renseignement américains et d’agents de l’Africom dans le Sud tunisien." [11].

Quant à la France, au nom de la prétendue lutte contre le terrorisme, elle vient d'installer une nouvelle base militaire au nord du Mali à la frontière avec l'Algérie à Tessalit [12]. L'Algérie est cernée au nord (Espagne), au sud (Nord du Mali) et à l'est (Tunisie et Libye). En Libye, des troupes militaires étatsuniennes patrouillent tandis que d'ex-rebelles libyens au service de l'OTAN approvisionnent en armes diversifiées de contrebande des réseaux clandestins en Algérie. Il s'agit d'armes tels que le « Semenov » fusil mitrailleur russe, des pistolets automatiques de calibre « 7,65 m », des jumelles et des milliers de différentes balles [13].

Le moindre mouvement de contestation violent en Algérie lors des futures élections (habituellement truquées) qui vont avoir lieu pourrait être le prétexte à "un printemps algérien" instrumentalisé par les forces atlantistes où la France et les Etats-Unis pourraient jouer encore un rôle de déstabilisateur de premier ordre dont le but est de faire de ce pays un état inféodé aux puissances occidentales et en assurer le pillage des ressources. Sur fond de lune de miel étatsuno-française au Sahel, le ministre des Affaires étrangères russes, Lavrov, a confirmé la présence des quelques parties étrangères voulant mettre l’Algérie à feu et à sang à travers l’avènement d’un "printemps algérien" [14]. Le diplomate russe a ajouté que ces mêmes parties «ont ouvert plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la Libye, la Tunisie et le Mali». "Le ministre russe des AE incrimine directement ceux qui ont été à l’origine des bouleversements provoqués délibérément en Tunisie, en Libye et au Mali, d’où parvient la plus grande menace contre l’Algérie. Il estime que les conspirateurs du nouvel ordre mondial établissent leurs plans à base d’une politique d’influence en misant sur les minorités populaires et les réseaux terroristes."[15]. Selon L'Expression DZ [15], plusieurs agents du Mossad en Algérie auraient été arrêtés en Algérie en compagnie de réseaux d'agents ibyens et marocains. "Ne jugeant pas nécessaire de dévoiler le véritable scénario programmé contre l’Algérie, des sources très au fait du contexte confient que l’Algérie constitue «un terreau fertile» pour les grands appétits occidentaux."

Obama, Hollande et Netanyahou pourrait-il plonger l'Algérie dans le chaos en instrumentalisant le "printemps algérien" à venir comme ce fut le cas en Libye ou en Syrie ? En tous les cas, le père de François Hollande, proche de l'extrême droite et défenseur d'une Algérie française [16] pourrait sans doute être fier de son "chef de guerre" impérial-socialiste de fils.

Reste à savoir quelle sera la réaction russe et chinoise, de par le précédent libyen, et surtout quelle sera la marge de manoeuvre du régime algérien face aux forces militaires atlantistes à ses frontières. La pression militaire exercée par la France et les Etats-Unis aux portes de l'Algérie est-elle déjà dissuasive ?

Références
1. Oumma, 25 février 2014, L'Algérie dans le collimateur de l'Empire ?
2. JAI, 8 mars 2014, Algérie : Total évincé d'un projet d'usine à Arzew
3. Irib, 23 novembre 2013, La France perd sa place de premier fournisseur de l’Algérie au profit de la Chine
4. Blog SLT, 23 octobre 2013,Mouammar Kadhafi : une mort de style colonial
5. Vidéo RAI, Les crimes coloniaux de la France en Côte d'Ivoire
6. WSWS, 3 avril 2013, Les dirigeants pro-français du coup d’Etat en Centrafrique jettent au rebut les accords pétroliers avec la Chine
7. Blog SLT, 6 décembre 2013,Exclusif : comment la France a soutenu la Séléka en Centrafrique
8. L'Autre Afrique 21.12.13 ;L’Algérie en danger ? L’Algérie dans le collimateur américain.
9. Irib, 31 décembre 2013,Prochaine cible militaire US /France en Afrique ? L'Algérie ...
10. Irib, 8 décembre 2013,Africom. Base US en Tunisie.....!!
11. Expression DZ, 13 mars 2014 Moscou avertit Alger du risque de déstabilisation massive menée par les Etats-Unis.
12. JAI, 14 mars 2013, La France ménage l'Algerie au sujet de sa base militaire au nord du Mali
13. Irib, 11 janvier 2014,Des libyens tentent d’inonder l’Algérie d’armes à feu !
14. Echorouckonine, 15 mars 2014,Lavrov: « Des parties étrangères tentent de semer le chaos en Algérie».
15. . Expression DZ, 13 mars 2014 Moscou avertit Alger du risque de déstabilisation massive menée par les Etats-Unis.
16. Wikipedia, Famille de François Hollande.

commentaires

Haut de page