Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Europe prépare une guerre économique de grande ampleur contre la Russie (Press TV)

par Sam La Touch 19 Mars 2014, 08:21 Articles de Sam La Touch Guerre économique Russie UE

L'Europe prépare une guerre économique de grande ampleur contre la Russie (Press TV)

L'Europe prépare une guerre économique de grande ampleur contre la Russie

Europe wages full-scale economic war on Russia: Report

Press TV

Traduction SLT


"Ils veulent montrer au président russe que les dommages économiques causés par leurs sanctions supprimeront tout avantage politique régionale gagné par ses actions" Der Spiegel.

Les États-Unis et l'Union européenne (UE) ont imposé lundi des sanctions contre des responsables russes après que la Crimée ait voté sa demande de rattachement à la Russie.

Selon Der Spiegel, les sanctions imposées lundi contre la Russie "restent modérées" car elles ne gèlent les comptes bancaires et frappent d'interdiction de voyage uniquement 21 hommes politiques russes et de Crimée.

"Néanmoins, si Poutine continue d'aggraver la situation, une action plus décisive pourrait suivre" est-il écrit.

L'hebdomadaire dit que l'Allemagne jouera le «rôle principal» pour étouffer l'économie russe en raison de ses "très étroites relations d'affaires avec la Russie."

"Pourtant, les entreprises allemandes seraient aussi vulnérables si la Russie devait prendre des mesures de rétorsion. La guerre économique pourrait s'avérer coûteuse pour l'Allemagne" écrit l'hebdomadaire.

Der Spiegel a envisagé la possibilité d'une éviction de la Russie du groupe des pays industrialisés les plus puissants du monde (G-8) dont le prochain sommet est prévu en juin dans la ville russe de Sotchi.

Le gouvernement britannique a offert d'accueillir le sommet à Londres sans la Russie.

Ancien président de la commission allemande sur le relations économiques en Europe, Klaus Mangold, s'oppose aux mesures punitives contre la Russie.

"Ce serait une erreur si l'Occident devait déclencher une nouvelle escalade après le référendum de Crimée... les sanctions sont une mauvaise approche», a-t-il déclaré.


Traduction SLT

commentaires

Haut de page