Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FRANCAFRIQUE. LE CONGO ET MONACO NÉGOCIENT LES EXCRÉMENTS DU DIABLE. (Congo-Liberty)

par Rigobert OSSEBI 25 Mars 2014, 15:39 Congo-Brazzaville Sassou Nguesso Corruption Dictature Monaco Argent Banques

FRANCAFRIQUE. LE CONGO ET MONACO NÉGOCIENT LES EXCRÉMENTS DU DIABLE. (Congo-Liberty)
LE CONGO ET MONACO NÉGOCIENT LES EXCRÉMENTS DU DIABLE.
Par Rigobert Ossebi
Congo-Liberty

Le Docteur Nick Stolls, d’Harleston Norfolk au Royaume Uni, est un dentiste expérimenté de 56 ans, au Harleston Dental Practice , dans Redenhall Road. Père de deux enfants adultes, il a fait le choix de dédier un peu de son temps au bénévolat pour l’ONG MercyShips. Ces deux semaines passées en Octobre dernier, à Pointe Noire, étaient sa seconde mission en Afrique. Il occupait un des 8 fauteuils que compte le navire hôpital américain. Durant son court séjour, il a extrait 350 dents de bouches qu’aucun dentiste n’avait jamais examinées.

Au terme de sa mission, le verdict du praticien fut sans appel : « le Congo est un des pays les plus pauvres du monde ! C’est un pays extrêmement pauvre. La nécessité pour tous les types de soins de santé y est énorme. » C’est ce que l’on pouvait lire, le 7 mars dernier, sur un site d’informations régionales en Angleterre http://www.dissexpress.co.uk/news/latest-news/harleston-dentist-on-his-mercy-ship-mission-to-africa-1-5906474

Quelques jours plus tôt, le 27 février 2014, lors de la signature du Communiqué conjoint entre le Congo et Monaco à la Chancellerie de Monaco à Paris, Madame Sophie Thevenoux se félicitait de l’accord conclu entre les deux Etats en ces termes : « Dans une Afrique en pleine éclosion économique en général, le Congo est en particulier une terre promise pour tous les investisseurs compte tenu de ses atouts naturels, de sa grande stabilité et de la paix qui y règne. Cette position fait du Congo un nouveau partenaire où nous aurons des tas de choses effectivement à développer… »

Alors qui croire ?

Le Docteur Nick Stolls qui charitablement a apporté des soins à une population congolaise qui n’en reçoit jamais.(« Une goutte dans l’océan des besoins locaux mais qu’il avait été heureux d’apporter »). Ou bien la diplomate d’un paradis fiscal qui est devenu une des plaques tournantes des détournements colossaux qui sont opérés du Congo et qui en assure le blanchiment ? Des employés de banques monégasques se rendent régulièrement, pour certains deux fois par mois, dans cet eldorado du business juteux et du pillage organisé.

Déjà des enfants du dictateur sont résidents monégasques (en bonne et due forme). L’administration du Rocher ne s’était pas inquiétée de la provenance criminelle des fonds dont ils se prévalaient. (Comme chacun sait, tous les rejetons Sassou NGuesso sont visés par l’enquête des Biens Mal Acquis, quelque peu en berne actuellement du fait de l’incendie allumé au Centrafrique par Denis Sassou NGuesso himself.) Elle s’était plus intéressée à la collection de jets privés de ces nouveaux résidents qu’à la misère sanitaire et au manque de soins dont souffre la quasi-totalité de la population. « Business is business » Monaco a raison de vouloir s’attacher la fidélité de ces indécents nouveaux riches, à l’instar d’un rejeton NGuesso qui jetait sur la piste de danse de l’hôtel Sarakawa à Lomé (fin février 2014) des billets de banque pour impressionner sa belle famille togolaise.

Nulle doute que pareille attitude, dans les établissements de nuit de l’avenue Princesse Grâce à Monaco, ne manquera pas de connaître un certain succès. Tout comme les repas à 3000 euros (2 millions de FCFA) que le blanchisseur officiel et marseillais d’Edgar NGuesso s’offre au restaurant Louis XV d’Alain Ducasse à chaque fois qu’il va relever les compteurs dans les établissements bancaires de la place.

L’Administration américaine vient de mettre le nom du dirigeant de la Société Gunvor, Monsieur Timchenko, sur la liste des personnes visées par des sanctions. La société Gunvor est l’objet d’une enquête pour blanchiment et corruption menée par le Procureur de Berne, en Suisse, pour une opération de 2 milliards de dollars avec la République du Congo. Suite à cette enquête la Banque BNP Paribas Genève, qui était la banque historique du Congo pour ses affaires pétrolières, a cessé toute activité avec ce pays on ne peut plus corrompu et corrupteur. Gunvor a une filiale à Pointe Noire au Congo dirigée toujours par un proche marseillais d’Edgar NGuesso.

Le Pape François a dit que « l’argent était l’excrément du diable ». La très catholique Principauté de Monaco, très respectueuse de Rome, concernant les excréments de Denis Sassou NGuesso le satanique dictateur congolais, ne voudra rien faire de plus que de se bander les yeux et de se pincer les narines. Pour se racheter auprès du Ciel, elle a ses bonnes œuvres de la Croix-Rouge et peut-être qu’elle fera un petit geste pour MercyShips pour continuer à soigner les miséreux et misérables congolais.

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 22 mars 2014, par www.congo-liberty.com

commentaires

Haut de page