Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le député Laurent Louis arrêté et violenté par la police belge

par Sam La Touch 8 Mars 2014, 22:02 Articles de Sam La Touch Laurent Louis Belgique Police Arrestation Violence Mons

Message officiel du Mouvement « Debout Les Belges ! » : Arrestation arbitraire du Député indépendant Laurent Louis et de son responsable d’antenne de Charleroi Nicolas Geets. Ce samedi 08 Mars 2014 le Député indépendant Laurent Louis et son chef d’antenne ont été arrêtés par la police de Mons alors qu’ils récoltaient des signatures en vue de la campagne électorale dans les rues du centre-ville de Mons, l’arrestation arbitraire et musclée avec plaquage au sol a mené à la privation de leurs droits les plus fondamentaux.

(Source : Debout Les Belges)

Lire aussi :
- Levée de l'immunité du député Laurent Louis : des allégations fracassantes au Parlement belge
- Le député belge Laurent Louis revient sur l'intervention néocoloniale française en Centrafrique (vidéo)
- Laurent Louis dénonce les crimes de l'industrie diamantaire en Afrique

------------

Version de 7 sur 7

Laurent Louis arrêté à Mons
Le député y récoltait des signatures dans l'espoir d'obtenir le droit de présenter son parti en Wallonie et à Bruxelles lors des prochaines élections.

Après s'être vu interdire l'accès d'une salle bruxelloise où il devait tenir un meeting de campagne, Laurent Louis a cette fois été interpellé par la police de Mons lors d'une opération de récolte de signatures en vue des élections du 25 mai.

Sur les vidéos partagées sur Youtube, on peut voir Louis être ceinturé et tenter de se débattre. D'après certains médias, le député controversé n'aurait pas obtenu les autorisations nécessaires pour sillonner les rues de Mons. "Les policiers se sont faits connaître et ont demandé au responsable du groupe de leur montrer son autorisation. Tout événement sur la voie publique est en effet soumis à autorisation préalable", a indiqué le commissaire Philippe Borza de la police locale de Mons-Quévy à Sudpresse.

Rebellion
En l'absence d'autorisation, Laurent Louis et ses sympathisants ont été
invités à interrompre leur prospection. Plus tard pourtant, le groupe s'est retrouvé sur la Grand Place de la ville où un incident extérieur (l'arrestation de deux hommes ivres) a mis le feu au poudre. Selon Sudpresse, des proches de Laurent Louis ont refusé d'arrêter de filmer l'intervention de la police sur les deux hommes émêchés. C'est alors que les deux policiers qui avaient contrôlé Laurent Louis quelques heures plus tôt ont été appelés en renfort.

Policière blessée
Ceux-ci ont entrepris de contrôler le groupe, mais Laurent Louis a refusé de montrer ses papiers. "On a alors décidé de procéder à son contrôle. Lorsqu'une personne refuse de s'identifier spontanément, nous pouvons la retenir le temps nécessaire à son identification, jusqu'à 12 heures", a précisé le commissaire Borza au quotidien. Les représentants de l'ordre ont dû muscler leur langage face au nouveau refus du député de les suivre. L'arrestation s'est faite dans un certain vacarme, l'un des sympathisants de "Debout les Belges" étant à son tour interpellé après une altercation avec une policière. Elle se serait fracturé le coude suite à une chute, précise la DH.

Le Parquet de Mons a décidé de muer son arrestation administrative en judiciaire. Laurent Louis, le militant responsable des blessures d'une policière, des témoins de la scène et des policiers sont actuellement entendus. "L'enquête a été confiée à la police judiciaire parce que des policiers locaux sont impliqués dans les faits", a indiqué Christian Henry, procureur du Roi de Mons, à la DH. "Nous communiquerons davantage dès que nous aurons les auditions de tous les témoins et protagonistes de l'affaire."

Laurent Louis a récemment fait l'objet d'un renvoi devant le tribunal correctionnel où il devra répondre d'outrage à l'égard du Premier ministre, de calomnie à l'égard d'un journaliste et de recel de pièces du dossier Dutroux.

commentaires

Haut de page