Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LIBYE. Bienvenu dans le drôle et nouveau Far West : l’est du pays de Mouammar Kadhafi (AJ)

par Allain Jules 10 Mars 2014, 09:50 Libye Chaos Milices Ali Zeidan Pétrole

LIBYE. Bienvenu dans le drôle et nouveau Far West : l’est du pays de Mouammar Kadhafi (AJ)
LIBYE. Bienvenu dans le drôle et nouveau Far West : l’est du pays de Mouammar Kadhafi

Allain Jules

Alors que les radars de l’actualité sont braqués ailleurs, la Libye post Kadhafi vit un vrai drame depuis 3 ans. C’était le but et, on peut avouer que la soi disant "communauté internationale" a plutôt réussi son coup. Elle a certainement fermée les yeux à ceux qui voulait, un tant soit peu, la démocratie. Mais, à quel prix ? Fallait-il assassiner de sans froid un homme qui travaillait vraiment pour son pays ?

Actuellement, en Libye, se déroule l’histoire la plus cocasse jamais vu dans un pays. C’est à mourir de rire ou à pleurer ? Les deux. En effet, l’information ne vous a sans doute pas échappé. Il s’agit du pétrolier battant pavillon nord-coréen qui a accosté dans un port libyen, celui d’Al-Sedra.

On est surpris de constater que ce pétrolier a pu nouer des contacts avec les milices libyennes, qui aujourd’hui exportent le brut libyen. Ce qui est surprenant, c’est la conférence de presse surréaliste du premier ministre Ali Zeidan. Ce Premier ministre assiégé a confirmé qu’il avait donné des instructions pour que les forces armées, notamment l’armée de l’air, prennent des mesures contre le pétrolier, et qu’ils avaient refusé de prendre ces mesures.

Cependant, il a également confirmé qu’un contact a été fait avec le capitaine du bateau coréen, le Morning Glory, qui a informé les autorités libyennes qu’il était incapable de quitter les eaux territoriales libyennes en raison des «milices armées» à bord du vaisseau. Donc, sur place il y a des milices prêtent à réagir en cas de problème.

Ceci dit, depuis juillet 2013, les autonomistes de l’est libyen bloquent des sites pétroliers dans cette région, suspendant les exportations de brut et privant ainsi le pays de sa principale source de revenus. A partir du moment où le pouvoir central est inexistant, on ne peut qu’assister à ce genre de catastrophe qui en appellent d’autres. En effet,en cas de bombardement du bateau, il n’est pas exclu qu’il y ait une catastrophe naturelle majeure…

C’est quand même terrible de savoir que c’est dans ce chaos généralisé, que le pouvoir nigérien a envoyé à la mort Saadi Kadhafi, le fils du défunt président Mouammar Kadhafi…

commentaires

Haut de page