Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mali, silence radio de l’armée française après des attaques à Gao et Tombouctou

par ParLouise Dimitrakis 6 Mars 2014, 08:11 Mali France Terrorisme Serval Armée française

Mali, silence radio de l’armée française après des attaques à Gao et Tombouctou
Mali, silence radio de l’armée française après des attaques à Gao et Tombouctou
Par ParLouise Dimitrakis
Mondafrique

Le dimanche 2 mars, Mondafrique avait déjà pointé le mutisme de l’armée française après des attaques menées par des groupes jihadistes contre des camps militaires basés au nord Mali. L’information est corroborée par l’Agence Nouakchott Information (ANI), un site internet mauritanien proche du pouvoir mais qui relaie régulièrement les communiqués des groupes islamistes armés du Sahel.

Le porte-parole du groupe jihadiste Almourabitoune du Nord du Mali, Assem El Hajer a affirmé, dimanche, dans un contact téléphonique avec l’ANI, que des factions relevant de cette organisation ont mené une attaque à la roquette, le 17 février dernier, contre les forces françaises stationnées dans la zone de l’aéroport de Toumbouctou.
Il a également affirmé que cette attaque a permis d’atteindre directement les objectifs visés. Dans la même semaine, a-t-il poursuivi, nous avons mené une attaque similaire contre l’aéroport de Gao et sa base militaire avec une dizaine de roquettes de différents calibres. Ces deux actions entrent dans le cadre d’une série d’attaques visant les « envahisseurs » qui, selon lui a « commencé avec l’intervention française dans le nord du Mali et qui se poursuivra encore avec l’aide d’Allah ». « Ces attaques ont permis d’atteindre différents objectifs, mais les Français continuent à faire le black-out sur leurs pertes », a-t-il souligné. Concernant l’enlèvement des fonctionnaires de la Croix rouge dans le nord du Mali il ya de cela quelques semaines, ce porte-parole a expliqué que cela a fait l’objet d’une confusion médiatique, car le Mujao ayant intégré les « Almourabitoune » n'existe plus en tant qu'entité autonome. Les médias avaient relayé que le Mujao était responsable du rapt des agentes de la Croix rouge. Le groupe Almourabitoune proclamé en juillet 2013 est né de la fusion entre le Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest d’Ahmed Ould Amer et des Moulatahmoune de Moctar Belmoctar, alias Bellawar.

commentaires

Haut de page