Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand les “démocraties civilisées” truandent l’Afrique (Pougala.org)

par Pougala 3 Mars 2014, 10:43 Afrique Prédation UE Cameroun

Quand les “démocraties civilisées” truandent l’Afrique (Pougala.org)
Quand les “démocraties civilisées” truandent l’Afrique

Pougaa.org

NOS PRÉDATEURS OCCIDENTAUX SE CACHENT LA OU ON NE LES SOUPÇONNE PAS

Quand les "démocraties avancées et civilisées" d'Occident trichent et truandent les supposées "dictatures sauvages et primitives" d'Afrique

22 Août 2012. Il est 18 heures, le soleil s'est déjà couché à l'horizon des immenses champs de café du village de Melong dans le Mungo au Cameroun.
Je regarde dans le ciel. Devant moi, se dresse un poteau électrique àhaute tension. En bon photographe, j'observe et observe le poteau, je trouve qu'il est bizarre. Je prends mon appareil photo et réalise ces photos que vous voyez, pour bien les analyser. La photographie c'est ma passion. Aucun détail ne m'échappe.
Bingo ! Oui, je ne m'étais pas trompé. Le poteau n'a que 3 isolants pour porter 3 câbles, or il y a 4 câbles qui passent. Ce n'est pas normal.
Il est impossible de passer 4 haute tension sur 3 isolants.
En y regardant bien, il y a un 4ème câble plus grand que les autres.
Ce n'est pas normal. A moins qu'il ne s'agisse d'un câble pour le réseau numérique. Mais, si la société américaine qui gère l'électricité a besoin d'un un tel réseau, il existe aujourd'hui des technologies pour y arriver en exploitant les lignes électriques.
Est-ce de la fibre optique ? Impossible ! Puisqu'au Cameroun, seule l'entreprise d'Etat Camtel a le monopole de la fibre optique. Et elle enterre ses câbles. Et selon mes informations, aucune autre entreprise n'est autorisée à poser des câbles de fibre optique au Cameroun.
Je ramène ces photos à Yaoundé et pose la question aux autorités compétentes.
Réponse : Oui, elles sont déjà au courant depuis 2011. L'Etat avait tout simplement constaté que l'entreprise américaine AES Sonel avait posé 700 km de câbles clandestins de fibre optique et pour couvrir déjà 12 villes du Cameroun. Oui, vous avez bien compris : DES CÂBLES CLANDESTINS, ILLÉGAUX c'est à dire sans aucune autorisation. Et selon les lois du Cameroun, seul le Président de la République donne les concessions en matière de télécoms. Et ce dernier n'a jamais donné la moindre autorisation à AES-Sonel pour la téléphonie ou Internet au Cameroun. Pour en comprendre la gravité, c'est comme si en France, une entreprise américaine du BTP en France décidait unilatéralement de devenir le 5ème opérateur Télécom du pays, sans avoir déposé le moindre dossier, puisqu'il n'y a pas d'offre en cours.
Que répond l'accusé ? AES-Sonel reconnait qu'elle voulait devenir opératrice Internet Low Cost, c'est à dire, détruire l'entreprise publique Camtel pour s'imposer dans les télécoms au Cameroun. Alors que le FMI nous l'avait imposée comme opérateur d'électricité et non de téléphonie. Et ensuite des pseudo-experts à Washington du FMI et de la Banque Mondiale concluront que la faillite de Camtel est la preuve que les Africains ne savent pas gérer les entreprises publiques. Et si comme en Syrie ce réseau parallèle devait servir à alimenter une guerre civile lors des élections de 2011 ou demain ?
Morale : Faites très attention à nos prédateurs. Ils arrivent avec des leçons d’éthique, de bonne gouvernance, de démocratie, de Droits de l'homme, d’État de droit et c'est eux qui sont les premiers à contourner les lois de nos Etats en Afrique.
Comment tout cela s'est terminé ?
En ce moment il y a un bras de fer entre l'Etat du Cameroun et cette société qui va très certainement écoper d'une amende de 500 millions de FCFA pour cette infraction et l'obligation de démanteler tous ses câbles clandestins.

MORALE DE L'HISTOIRE : Ouvrez bien les yeux, il y a des gens qui ont décide que nous n'allons rien manger de nos richesses. A chacun de nous d'être vigilent pour empêcher que la spoliation de notre continent continue. L'Etat c'est chacun de nous. Regardez bien ces 5 photos. Et désormais, ouvrez bien les yeux, et signalez aux autorités de votre pays, tous vos doutes, mêmes les plus insignifiants. La démocratie c'est de la diversion et de la poudre aux yeux qui nous occupent pendant que nos prédateurs se servent allègrement. Si en 2011, le Cameroun avait connu un changement de gouvernement comme l'avait manifesté monsieur Obama à travers son Ambassadeur à Yaoundé, le temps que la passation de pouvoir et la formation d'un nouveau gouvernement ait été effectif, AES Sonel aurait tout bonnement expliqué à la nouvelle équipe d'avoir été autorisé par l'ancienne. Et cette nouvelle pour ne pas froisser les USA, aurait tout simplement laissé faire. Et la spoliation du continent continuer son petit bonhomme de chemin. Vive la démocratie, le peuple a voté, donc on est sauvé. Ou bien non ?
On comprend dès lors très vite pourquoi tous ces "démocrates" parlent de la "dictature africaine", dès lors qu'ils n'arrivent pas à faire bouger leurs pions pour écraser nos intérêts au profit des leurs. Au Zimbabwe, le président Mugabe est le diable pour avoir dit non à la spoliation de son pays, alors qu'en Afrique du Sud, Nelson Mandela sera bientôt canonisé et deviendra Saint Mandela, pour avoir joué le jeu des prédateurs au détriment de son peuple toujours dans la misère.

Jean-Paul Pougala
Douala, le 13 décembre 2013

commentaires

Haut de page