Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon le chef d'Etat-major interarmées US : Les Etat-Unis sont prêts pour " une intervention militaire " en Ukraine (Zero Hedge)

par SAm La Touch 13 Mars 2014, 10:26 Ukraine Crimée Russie USA Martin Dempsey Escalade Articles de Sam La Touch

Selon le chef d'Etat-major interarmées US : Les Etat-Unis sont prêts pour " une intervention militaire " en Ukraine (Zero Hedge)
Selon le chef d'Etat-major interarmées US : Les Etat-Unis sont prêts pour " une intervention militaire " en Ukraine
Chairman Of Joint Chiefs: US Ready For "Military Response" In Ukraine
Par Tyler Durden
Hedge zéro


Traduction SLT


La diplomatie ayant lamentablement échoué à résoudre l'annexion de la Crimée par la Russie, et bientôt l'est de l'Ukraine (ce qui n'est guère étonnant vu que c'est John Kerry qui se charge de cette situation pour les USA), les États-Unis sortent l'artillerie lourde. D'abord, il ya quelques instants, le Département de l'Energie étatsunien (US DOE) a annoncé dans une déclaraion choquante qu'il allait procéder à abaisser les prix du pétrole brut en vendant du brut provenant de la réserve stratégique étatsunienne, la première depuis juin 2011, dans ce qui a été présenté comme une «vente test pour vérifier les capacités opérationnelles de l'infrastructure du système". En fait, il s'agit juste d'un coup de semonce envers Poutine pour qui les prix élevés des marchandises sont plus importants que la façon dont le marché boursier russe évolue. Et maintenant, comme Bloomberg vient de le révéler, les États-Unis sont prêts à aller encore plus loin, citant le chef des état-majors US, le général Martin Dempsey, celui-ci "a affirmé que dans le cas d'une escalade des troubles en Crimée, l'armée étatsunienne est prête à soutenir l'Ukraine et ses alliés en Europe avec des actions militaires."

Voilà le résultat de longues heures d'appels téléphoniques pacifiques entre Obama et Poutine.

D'après Bloomberg
Selon le site Web de l'OTAN, Dempsey a déclaré qu '«il avait parlé à ses homologues militaires en Russie, et qu'il avait envoyé un message clair à l'Ukraine et aux membres de l'OTAN selon lequel l'armée américaine pourrait réagir militairement si cela s'avérait nécessaire."

"Nous essayons de dire [à la Russie] de ne pas entraîner une escalade dans la région orientale de l'Ukraine, et de permettre de mettre en place les conditions pour fixer un certain type de résolution de la crise en Crimée. Nous avons des obligations conventionnelles avec nos alliés de l'OTAN. Et nous leur avons assuré que si cet accord conventionnel devait s'appliquer [en Europe], nous interviendrons", a déclaré Dempsey .

Selon le général, l'incursion des troupes russes en Crimée crée des risques pour tous les pays alliés de l'Europe et de l'OTAN.

" Si on autorise la Russie à faire cela, c'est-à- dire de s'installer dans un pays souverain sous le prétexte de protéger les Russes en Ukraine, elle expose l'Europe de l'Est à un risque important, car il y a des enclaves ethniques dans toute l'Europe de l'Est et dans les Balkans", a déclaré Dempsey.

Et avec cela, le couple Dollar/Yen s'envole, et les contrats à terme sont passés au vert...

Plus sérieusement, la vraie question est de savoir comment Poutine va réagir à cette escalade des hostilités verbales, ce n'est qu'une supposition, mais de toute façon on se doute qu'il ne va pas abandonner et partir.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page