Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon une journaliste étatsunienne : les sanctions US à l'encontre de la Russie relèvent de l'acte de guerre et de provocation

par Sam La Touch 24 Mars 2014, 14:44 Articles de Sam La Touch USA Ukraine Russie Crmée Sanctions Acte de guerre

 Selon une journaliste étatsunienne : les sanctions US à l'encontre de la Russie relèvent de l'acte de guerre et de provocation
Selon une journaliste étatsunienne : les sanctions US à l'encontre de la Russie relèvent de l'acte de guerre et de provocation

US sanctions on Russia over Crimea ‘act of war and provocation’: Journalist
Press TV


Traduction SLT


La politique menée par l'administration Obama en Ukraine et en Russie révèle la manière dont les États-Unis est le pays «le moins démocratique » au monde, contrairement à ce que prétend le gouvernement étatsunien, d'après une journaliste du Missouri dont les propos ont été rapportés Press TV.

"Malgré toute la rhétorique officielle étatsunienne prétendant être un modèle de démocratie, nous sommes fondamentalement le pays le moins démocratique au monde",a déclaré Dean Henderson, auteur et chroniqueur de Veterans Today.

"Nous soutenons les démocraties nulle part, nous soutenons seulement les laquais qui nous permettront de contrôler d'autres pays et d'extraire leurs ressources",

a déclaré Henderson à Press TV ce dimanche.


Selon Henderson, les sanctions étatsuniennes contre la Russie pour avoir annexé la Crimée révèle les principes «non démocratiques» des Etats-Unis parce que la grande majorité de la population de Crimée a voté pour faire sécession avec l'Ukraine et rejoindre la Russie.

"Ces sanctions ne sont rien d'autres qu'une agitation politique stérile, c'est un acte de guerre (contre la Russie), c'est une provocation, c'est une tentative de déclencher une guerre mondiale pour renforcer la croissance économique", a déclaré Henderson.

Le 17 Mars, le président étatsunien Barack Obama a signé un décret qui impose des sanctions, y compris le gel des avoirs et des interdictions de voyage, pour onze personnalités russes ou de Crimée, ainsi que des individus ukrainiens ayant "contribuer à la situation actuelle en Ukraine".

Ces sanctions ont été lancées le même jour où la Crimée a déclaré son indépendance et a officiellement demandé à faire partie de la Russie suite à un référendum, où près de 96.8 pour cent des habitants de Crimée a voté en faveur de la sécession. Le taux de participation au référendum a été de 83,1 pour cent.


Traduction SLT

commentaires

Haut de page