Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite à l'intensification de la crise ukrainienne, les marchés craignent que la Russie se soit débarrassée de ses bons du trésor US.

par hillip Inman 22 Mars 2014, 22:13 Russie USA Trésor Banque centrale US

Suite à l'intensification de la crise ukrainienne, les marchés craignent que la Russie se soit débarrassée de ses bons du trésor US.
Suite à l'intensification de la crise ukrainienne, les marchés craignent que la Russie se soit débarrassée de ses bons du trésor US.
hillip Inman

Theguardian.com, Friday 14 March 2014 19.51 GMT

Le transfert de plus de 100 milliards de dollars hors des banques étatsuniennes laisse à penser que la Russie est en train de mettre ses fonds hors de portée des sanctions occidentales.

La nuit dernière, suite à la crise ukrainienne, les marchés financiers ont été mis en alerte au beau milieu de spéculations selon lesquelles le Kremlin aurait retiré ses fonds en bons du Trésor hors des États-Unis.

Des informations selon lesquelles plus de 100 milliards de dollars auraient été retirés des États-Unis la semaine dernière - soit trois fois plus qu'on ne l'a jamais vu depuis la crise financière - ont suscité les craintes que laRussie se prépare à contrer les sanctions émises par l'Occident, et déplace ses fonds afin de se retrouver en dehors de la sphère d'influence étatsunienne.

Les bons du Trésor US ont été transférés en dehors des dépôts de la banque centrale des États-Unis la semaine dernière, au moment où l'administration Obama a majoré ses menaces de sanctions envers la Russie suite à la crise majeure survenue dans l'est de l'Ukraine. L'an dernier, le montant le plus important déplacé en l'espace d'une semaine était de 32 milliards de dollars. Les analystes estiment que si ces retraits sont attribuables à la Russie, il représenterait environ 80% des avoirs détenu par ce pays en obligations du Trésor étatsunien.

La banque centrale russe pourrait être derrière ce mouvement afin de se protéger d'un éventuel gel des fonds des riches hommes d'affaires russes déposés à la banque centrale étatsunienne. Alexei Miller, le patron de la société d'énergie Gazprom,et Igor Setchine, qui dirige la compagnie pétrolière Rosneft , sont susceptibles d'être parmi les nombreuses personnalités à Moscou ciblées par les sanctions imposées à la Russie.

Ces faits ont été mis en exergue après que la banque centrale étatsunienne ait indiqué que ses avoirs hebdomadaires en bons du Trésor - placements qu'elle détient pour le compte d'investisseurs extérieurs - ont chuté de 105 milliards de dollars durant la semaine du 5 au 12 Mars passant de 2.96 billions de dollars à 2.85 billions de dollars.

Traduction SLT

commentaires

Haut de page