Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les liaisons dangereuses du pétrolier ENI et du dictateur Sassou Nguesso (Congo-Liberty)

par RIGOBERT OSSEBI 22 Avril 2014, 06:53 Congo-Brazzaville Sassou Nguesso ENI Italie Pétrole

Les liaisons dangereuses du pétrolier ENI et du dictateur Sassou Nguesso (Congo-Liberty)
Les liaisons dangereuses du pétrolier ENI et du dictateur Sassou Nguesso. 

Par RIGOBERT OSSEBI
Congo-Liberty

L’Empire du Mal de Sassou NGuesso gagnerait t-il à tous les coups ? TOTAL et le QATAR, BANGUI et maintenant ENI ! Oui mais jusqu’à quand ? Il y a six mois exactement, dans l’article « La Grande Loge Nationale Française doit chasser le dictateur Sassou Nguesso ! » Congo-Liberty révélait les manœuvres du dictateur congolais pour imposer un successeur qui lui convienne à la tête de la « Major » italienne, ENI, en remplacement de Paolo Scaroni, l’Administrateur délégué d’alors.

En gras dans l’article comme suit : « Curieusement dernièrement, le Conseil d’Administration d’ENI à Milan aurait été approché « discrètement » par de hauts responsables de la GLNF pour lui signaler « qu’elle avait de grands intérêts en Afrique, notamment dans le Golfe de Guinée, et qu’il faudrait veiller à ce que la nomination du successeur de Paolo Scaroni soit respectueuse de ces derniers

Il s’ajoutait alors ce décryptage : « Denis Sassou NGuesso a propulsé ses enfants et ses neveux dans la sous-traitance pétrolière. Les principaux producteurs-opérateurs au Congo sont TOTAL et ENI. Pour ces derniers peu importe le montant des factures de la sous-traitance « obligée » de la famille présidentielle, il est automatiquement inclus dans le coût de production (« cost oil »). La sous-traitance n’est alors qu’une forme déguisée de la corruption. L’augmenter pour cette raison leur permet d’en faire de même avec leurs propres coûts. Raison pour laquelle le « cost oil » congolais est le plus élevé au monde.

La famille présidentielle contrôle tout ou presque, avec des hommes de paille ou non : les logements, les hôtels, les restaurants, le catering, les véhicules (interdiction pour les compagnies de les acheter donc obligation de les louer), les jets-privés, les travaux publics, certains équipements et jusqu’au choix des partenaires majeurs dans la construction des barges, des « supply » et des FPSO en Corée ou en Chine….

Pour être bien sûr de conserver ce lucratif business, dans les coulisses la candidature d’un Directeur d’ENI, ancien Directeur d’ENI-Congo marié à une Congolaise (que certains, un temps, disaient de la famille de Madame Antoinette Sassou NGuesso), est très discrètement soutenue en exerçant des pressions subtiles. »

C’est bien Claudio Descalzi, ancien Directeur d’ENI-Congo, époux de « Mado » dit-on apparentée à la famille présidentielle congolaise, qui a été nommé hier. A Brazzaville, alors que le mécontentement ne cesse de croître dans la population, l’autocrate congolais y voit une nouvelle victoire prompte à la conservation de son pouvoir et à l’augmentation exponentielle de ses prélèvements criminels

ENI, le groupe pétrolier italien, a fait une énorme découverte pétrolière dans l’offshore congolais. Un méga gisement, dans le permis Nene Marine situé dans le bloc marine XII. En janvier dernier, son potentiel a été réévalué à 2,5 milliards de barils d’huile et 20 milliards de m3 de gaz. Le pétrolier italien prévoit un extraordinaire potentiel supplémentaire à cette découverte. De quoi accrocher encore davantage Denis Sassou NGuesso à son pouvoir et aiguiser tous les appétits. Le sang des Congolais pourrait bien couler à flots pour le contrôle de l’industrie pétrolière et de ce gisement dont la mise en production est prévue pour 2016 ! A ce très proche horizon, avec Moho-Bilondo Nord, 700.000 à 800.000 barils devraient être extraits chaque jour ! Heureux Kiki !

ENI est un acteur majeur en Amont du pétrole dans le Golfe de Guinée et dans l’Aval du « gaz » en Europe. Sur le plan judiciaire, ENI a de sérieux ennuis en Italie avec des pratiques avérées de la corruption notamment en Algérie. Paolo Scaroni, que Claudio Descalzi remplace maintenant, est au centre d’enquêtes menées par le Parquet de Milan.

Au Congo, la production d’ENI dépassera celle de TOTAL malgré la mise en production de Moho- Bilondo Nord. Humiliante situation pour l’opérateur historique français au Congo : ENI opére maintenant le permis Mboundi, qu’il possède presque entièrement, après le rachat de Maurel & Prom et de Burren Energy. Ce permis onshore dans lequel il a été prouvé une réserve de 1,450 milliard de barils d’un excellent pétrole était un « rendu » de TOTAL.

L’anniversaire de Claudio Descalzi, qui est fêté chaque année, à la fin juillet, à Saint Paul de Vence dans le Sud de la France, est l’évènement que le gratin prétentieux de Pointe Noire ne saurait rater. Nul doute que cette année, avec cette promotion conforme aux vœux du dictateur congolais, la fête ne sera que plus folle !

L’Empire du Mal de Sassou NGuesso gagne à tous les coups ! Oui, mais pour combien de temps encore !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 16 avril 2014, par www.congo-liberty.com

commentaires

Haut de page