Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réseaux françafricains. "L'Afrique est le dernier continent où il y a de la fraîche". Sur la piste de Claude Guéant

par Sam La Touch 12 Avril 2014, 07:33 Articles de Sam La Touch Claude Guéant France Françafrique Réseaux Ouattara Biya Djotodia

Réseaux françafricains. "L'Afrique est le dernier continent où il y a de la fraîche". Sur la piste de Claude Guéant

"L'Afrique est le dernier continent où il y a de la fraîche"
Propos de Jean-Luc Mano, ancien directeur de l'information de France 2, devenu conseiller en communication de l'ex-ministre de la défense française Michèle Alliot-Marie et du dictateur Faure Eyadéma au Togo (cité parAcrimed 06.05.05 Lu, vu, entendu, n°14 : « Les sentiers de la gloire »).

Pour se refaire une petite santé financière, lorsque l'on est dans le souci, rien de mieux que la Françafrique et son système kleptocratique. Et quand vous avez été ministre ou/et que vous disposez d'un carnet d'adresses bien fournis, ce système oligarchique inventé par le tandem Foccart-De Gaulle vous attendra à bras ouvert. Ainsi un milieu interlope de journalistes, de financiers, de politiques et d'entrepreneurs s'abat régulièrement comme une nuée de mouches sur le continent noir - lorsqu'il ne s'agit pas des villégiatures parisiennes où viennent les dictateurs françafricains invités par l'Elysée - pour en tirer des bénéfices substantiels. On cite régulièrement les cas des Kouchner-Ockrent, des Sarkozy, des Bourgi, des Mitterand, des Vedrine, des Pigasse, et on en passe et des meilleurs mais l'ancien ministre de l'intérieur Claude Guéant est en train de monter en flèche au firmament des réseaux françafricains. Il a créé son propre réseau en connection avec les réseaux sarkozystes. Avocat d'affaires et patron du cabinet Guéant et Associés, il donne désormais dans le lobbying et le conseil aux entreprises minières plus particulièrement en Afrique. Depuis sa sortie du gouvernement Sarkozy II, il écume les dictatures françafricaines pour se faire sa place au soleil comme un certain nombre de ses compatriotes.

On l'avait vu en juin 2013 auprès de l'ancien putschiste de Bangui, Michel Djotodia, installé naguère par Ndjamena et Paris. L'ex-bras droit de Nicolas Sarkozy avait fait le trajet en jet privé avec Laurent Foucher, un collaborateur du groupe pétrolier français Maurel et Prom. Selon un ancien ministre centrafricain cité par JAI « Derrière Guéant, il y a des intérêts pétroliers et diamantifères. Il peut négocier de nouveaux permis en échange d'une assistance sécuritaire à Djotodia, qui cherche à acquérir du matériel d'écoute et de surveillance. » Françafrique : que cherche Guéant à Bangui ?

Le 12 janvier, on retrouvait sa piste françafricaine chez le kleptocrate Ouattara installé par l'armée française à la tête de la Côte d'Ivoire. Un régime qu'il connaît fort bien puisqu'il a aidé Hamed Bakayoko à remettre sur pied la police ivoirienne et noué d'excellentes relations avec Amadou Gon Coulibaly, le secrétaire général de la présidence. L'ancien ministre de l'intérieur français chercherait à promouvoir un logiciel lié à la révision de listes électorales selon JAI (Côte d'Ivoire : qu'est allé faire Guéant à Abidjan ?)


Enfin, début avril, on a vu l'ancien ministre sarkozyste parmi bien d'autres visiteurs habitués des réseaux françafricains, arpenter l'hôtel méridien de Bruxelles où était descendu le dictateur françafricain Paul Biya venu assister au sommet eurapafricain.
Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant, JAI

Les réseaux françafricains poussent comme de la mauvaise herbe sur le lisier cultivé par l'armée et l'Etat français dans le pré-carré d'Afrique francophone.

commentaires

Haut de page